4 idées pour réduire le montant de son assurance auto

Publié par le 6 décembre 2016

Les compagnies d'assurance viennent d'annoncer qu'elles procèderaient à des hausses de leurs tarifs auto en 2017, en moyenne + 2 %. Face à ces annonces, les assurés ne comprennent pas toujours pourquoi leur prime augmente alors que par ailleurs leur ancienneté et leur bonus augmentent eux aussi. Pour un comparateur comme Hyperassur, il serait facile de les inciter à comparer. Mais nous souhaitons aller plus loin en leur donnant quelques conseils pour réduire leur facture sans pour autant diminuer leur protection. 

4 idées pour réduire le montant de son assurance auto

Votre situation est-elle toujours la même qu'à la signature du contrat ?

Au moment de souscrire à votre contrat auto, vous avez déclaré deux conducteurs, un kilométrage annuel d'environ 15 000 km et un parking collectif extérieur comme lieu de stationnement la nuit. Forcément, le montant de votre prime à l'époque reflétait ce risque. Mais ce dernier n'a-t-il pas évolué depuis ?
Peut-être que vous êtes désormais la seule personne à prendre le volant, que vous ne parcourez plus que 8000 km par an et que le véhicule dort à présent dans un box fermé. Ce sont autant de modifications du risque qui pourraient conduire à une baisse de votre prime. N'attendez pas sur ce poste une réduction de 50 % mais le gain peut s'élever à quelques euros par mois.

Et si mon risque est plus élevé, je vais payer plus cher ? Dans tous les cas, le contrat vous contraint à signifier toute modification du risque. Par exemple, si vous pensez faire des économies en ne déclarant pas un deuxième conducteur régulier, sachez que ce pourrait être un motif d'exclusion en cas de sinistre.


Votre voiture a-t-elle toujours besoin d'une protection si élevée ?

Faire évoluer la nature de son contrat en fonction de sa voiture est l'une des clés pour réduire de façon importante le coût de l'assurance, ici il est possible de diviser par deux sa facture.
En effet, à la souscription vous veniez d'acheter une voiture neuve dont la valeur importante nécessitait une assurance tous risques avec un maximum de protection.
Si l'on se réfère au temps que les Français conservent leur voiture (presque 6 ans en moyenne) et à l'âge moyen du parc automobile en France (plus de 8 ans) il y a fort à parier que bon nombre de voitures sont « sur-assurées » et que leurs propriétaires payent trop cher leur assurance. Votre voiture peut sans doute être assurée au tiers désormais ?
Dans un premier temps, essayez d'obtenir la cote de votre voiture, ensuite vous pourrez estimer s'il est encore utile de l'assurer tous risques. Peut-être qu'en cas de dommages, sa valeur est si faible que de toute façon un expert la déclarera économiquement irréparable. Vous aurez alors payé pendant des années pour des garanties impossibles à obtenir.


Cliquez ici pour comparer les assurances auto

Sollicitez la concurrence

Avant de réclamer une ristourne en prétextant de votre fidélité et de votre profil de bon conducteur, cherchez à obtenir des devis à la concurrence. Vous connaîtrez alors votre marge de manœuvre et aurez des arguments solides à faire valoir en face de votre assureur.
Etre capable de présenter plusieurs devis c'est démontrer votre détermination, et si cela ne suffit pas brandissez l'argument « Loi Hamon ». Après un an d'engagement, cette dernière vous permet de résilier à tout moment votre contrat auto.
Dans le cas où votre assureur ne veut pas entendre raison, rapprochez-vous de la compagnie la mieux-disante sur les devis, c'est elle qui gèrera la résiliation à votre place.

Sachez qu'en assurance auto, les tarifs sont généralement meilleurs à la souscription, jusqu'à 30 % d'économies en moyenne en utilisant un comparateur, et que la fidélité ne paye pas forcément. C'est en tout ce que confirment les dernières annonces des assureurs qui dans l'ensemble pensent geler les prix à la souscription en 2017 de façon à continuer à attirer de nouveaux clients.


Jouez la transparence

Dernièrement des compagnies comme Allianz, Direct Assurance ou Amagauiz ont lancé des offres d'assurance auto connectée. D'une manière générale, tous les assureurs réfléchissent à mettre en place ce type de contrat qui promettent jusqu'à 50 % de remise sur les primes. En installant un boîtier connecté dans sa voiture, sorte de « boîte noire » qui analyse la conduite, l'assuré accepte d'être transparent sur son attitude au volant et espère qu'en faisant la démonstration de sa prudence le coût de son assurance sera réduit.
On estime que d'ici 3 ans, près de 20 % des nouveaux contrats d'assurance seront en « pay how you drive », littéralement « payez comme vous conduisez ». Pour en savoir plus sur les assurance auto connectée : voir notre guide