La vitesse du périphérique abaissée à 70km/h

Publié par le 19 décembre 2013

Les annonces de baisse de vitesse ponctuelles sur le périphérique autour de Paris sont courantes. Les raisons annoncés sont écologiques mais les bénéfices sont nombreux pour la sécurité routière et la fluidité du trafic.

La vitesse du périphérique abaissée à 70km/h
C'est l'une des dernières actions du maire de Paris Bertrand Delanoë avant les élections de mars 2014 et un projet qu'il porte depuis 2011.

Abaisser les limites de vitesse est toujours une affaire difficile et le maire de Paris a rencontré l'hostilité de plusieurs associations d'automobilistes. Ceux-ci argumentent, non sans humour, que « la vitesse moyenne sur le périphérique est de 37 km/h avec des rares pointes à 42,5 km/h certains lundis d'aout ». On reproche également une volonté d'augmenter la rentabilité des radars pièges sur le périphérique en flashant les voitures dès 70 km/h.

Pour justifier son projet, M. Delanoë explique qu'une baisse de la vitesse maximum sera utile pendant les heures creuses, elle permettra de diminuer la formation d'accordéons, et dissuadera les conducteurs d'accélérer violemment après un ralentissement.

Ce projet vient dans la continuation de son effort pour limiter la pollution de la capitale. Au même titre, le maire cherche à faire interdire les voitures les plus polluantes dans la capitale. Ces mesures interviennent juste après un épisode particulièrement polluant en ile de France, le weekend du 14 décembre.