Les astuces de l’éco-conduite

Publié par le 29 janvier 2014

La conduite économique permet avec des règles de bon sens et de discipline de réduire sa consommation de carburant significativement. Faire durer un plein plus longtemps permet de réaliser de réelles économies financières sans sacrifier pour autant son auto, tout particulièrement dans un contexte où les prix à la pompe connaissent une hausse presque constante depuis des années.

Les astuces de l’éco-conduite

L'éco-conduite pour les nuls

Pour la plupart, les règles de l'éco-conduite coulent de source et il est à peine utile de les reprendre. Sans parler de l'utilisation des transports en commun ou du vélo lorsque c'est possible, ni évoquer l'achat d'un véhicule électrique ou hybride qui ne sont pas encore abordable pour tous les automobilistes, il existe des conseils simples à mettre en place et accessibles.

Apaiser l'utilisation de l'accélérateur est le premier levier pour apaiser ses factures. Que ce soit pour les manœuvres ou pour les prises d'accélérations, une éco-conduite est maitrisée et sans à-coups. De plus, en règle générale passer le rapport de vitesse supérieur dès que le moteur le tolère permet d'économiser jusqu'à 5 % de carburant.  

Bousculer les idées reçues

Il est plus intéressant d'éteindre le moteur de la voiture lors d'arrêts de plus de 20 secondes. Contrairement aux idées reçues sur le sujet, éteindre et redémarrer le moteur ne consomme pas plus d'essence que de faire tourner le moteur au ralenti. De plus, cette pratique est sans danger pour le moteur grâce aux avancées de la technique en la matière. On estime que 15 minutes d'attente en faisant tourner le moteur brûlent en moyenne 0,9 litre d'essence. Il ne faut donc pas hésiter à éteindre le moteur lors d'arrêt court, notamment pour attendre à la pompe à essence par exemple.