Assurance auto : ce qui fait bondir ou chuter votre prime annuelle

Publié par le 23 avril 2015

Pour les 83,5 % des Français qui en possède une, la voiture représente un budget important et notamment son assurance puisqu'en moyenne celle-ci s'élève à 488 €. Ce chiffre est mis en avant dans la dernière infographie de la compagnie April, laquelle compile des données en provenance de L'INSEE, l'Argus de l'automobile et le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles. 

Assurance auto : ce qui fait bondir ou chuter votre prime annuelle
Dans un parc automobile estimé à 31,62 millions de véhicules, April nous indique que le coût moyen d'une assurance en France s'élevait en 2014 à 488 € par an, soit une augmentation de 1,7% par rapport à 2013.

Toutefois, l'infographie d'April expose de grandes inégalités territoriales. En effet, la région PACA (Provence Alpes Côte d'Azur) est la région la plus chère pour s'assurer (+30% en moyenne par rapport aux tarifs les plus bas). Au contraire, sur la large ceinture centrale qui va de la Bretagne à l'Alsace, l'assurance auto est la moins chère (-5% en moyenne).
Bien entendu, le modèle de la voiture influe grandement sur le prix de l'assurance. A profil équivalent, la prime annuelle pourra varier de 375€ pour une citadine à 575 € pour un SUV. Et si cette voiture est un diesel, comptez sur une rallonge de 10 à 15% par rapport à une essence.

Les assureurs privilégient toujours la conduite accompagnée
Sans surprise, on note que les assureurs continuent à privilégier la conduite accompagnée. L'infographie souligne que la surprime appliquée aux jeunes conducteurs est deux fois plus faible quand ceux-ci ont commencé la conduite accompagnée à partir de 16 ans.

Parmi les facteurs qui peuvent également avoir un impact sur le budget de l'assurance auto, c'est le type de stationnement. Dans l'ordre, de celui qui fera le moins augmenter la prime annuelle à celui qui la fera décoller : Box fermé parking souterrain ; Garage fermé sur terrain privé (maison) ; Box fermé sur parking collectif en plein air ; Parking souterrain ; Terrain privé ; Parking collectif en plein air ; Rue.

Pour finir, April s'inquiète du phénomène des automobilistes qui roulent sans assurance. En effet, ces derniers seraient entre 340 000 et 750 000 d'après le Parisien. Ils sont impliqués dans 2,2% des accidents corporels et 3,1% des accidents mortels.