Assurance auto : comprendre la suspension de garanties ?

Publié par le 24 juin 2015

Les assureurs s'engagent à vous indemniser en cas de sinistre. Un contrat qui n'est pas à sens unique car en retour d'une bonne protection, l'assureur exige de l'assuré un comportement exemplaire, notamment celui d'être un bon payeur. Quels sont les risques en cas de défaut de paiement ?  

Assurance auto : comprendre la suspension de garanties ?

Comment faire entrer un nouveau conducteur dans son contrat ?

Le conducteur principal et régulier est le propriétaire du véhicule assuré à son nom. En ajoutant un deuxième conducteur, ce dernier pourra se servir occasionnellement du véhicule. Cela peut être un conjoint, un enfant (jeune conducteur) ou un collègue de travail dans le cadre d'un covoiturage.

Pour faire figurer son nom sur le contrat, il suffit de faire parvenir une copie de sa pièce d'identité, de son permis de conduire ainsi qu'un relevé d'informations d'assurance disponible auprès de son assureur (relatif à son passé de conducteur et à son contrat d'assurance).

Le conducteur secondaire ne paye pas de cotisations supplémentaires. Par contre, il bénéficie des garanties souscrites par l'assuré principal et son profil en tant qu'assuré continue à s'enrichir.

Conducteur secondaire ou occasionnel ?

Avant d'ajouter un conducteur, il est important de s'assurer que celui-ci conduira de manière régulière votre véhicule. On note que les assureurs n'appliquent pas de fréquence précise de conduite. Pourtant, il existe une différence entre un conducteur secondaire et un conducteur occasionnel.

En effet, le conducteur secondaire est inscrit dans le contrat d'assurance et il est protégé par les garanties souscrites par l'assuré principal. Le conducteur occasionnel ne figure pas au contrat, il se sert de temps à autre ou de manière exceptionnelle du véhicule. De plus, en cas de sinistre, c'est son assurance responsabilité civile qui fonctionne et le montant de la franchise est souvent plus élevé. Vérifiez donc dans votre contrat s'il vous est possible de prêter de façon exceptionnelle votre véhicule à un autre conducteur, il se peut que cela fasse partie des exclusions ou engendre une surprime.

On souligne que si le conducteur secondaire ou occasionnel se déplace comme un conducteur principal, votre assureur peut remettre en cause votre contrat pour fausse déclaration.

Ma prime risque d'augmenter

Certaines assurances proposent de couvrir plusieurs conducteurs secondaires, mais c'est relativement rare, car le risque à couvrir est alors d'autant plus important.

En principe, votre prime d'assurance n'a pas de raison d'augmenter. Il est possible qu'elle soit légèrement plus chère si vous assurez un jeune conducteur. En effet, sa conduite accentue les risques de sinistre. De plus, les conducteurs ayant déjà eu des sinistres, retraits de permis ou condamnation, sont susceptibles de faire monter à la hausse vos primes d'assurance.

Pour savoir quand et comment faire évoluer votre contrat : voir l'article