Assurance auto : les prix pourraient fortement augmenter en 2011

Publié par le 5 août 2010

« Après cinq années de baisses de tarifs généralisées, les primes d'assurance automobile vont clairement repartir à la hausse », selon le quotidien les Echos de ce jeudi. Le journal parle d'une augmentation des tarifs moyens de 3 à 5 % en 2011, voire même de 8 à 9 % sur la période 2011-2013 ! Même si la facture variera sensiblement d'un assureur à l'autre et selon le profil des assurés.

Assurance auto : les prix pourraient fortement augmenter en 2011

Pour mémoire, « la prime moyenne pour un quatre roues est de l'ordre de 450 euros HT », rappelle le quotidien.

Plusieurs explications

Selon les Echos, cette hausse des primes d'assurance auto n'a rien à voir avec une augmentation du nombre de sinistres. En attestent les bons chiffres de la sécurité routière au premier semestre 2010 (-10,6 % de tués sur les routes).

Pour trouver une explication à cette augmentation, Les Echos avance trois éléments. En premier lieu les événements climatiques (tempêtes Klaus et Quinten, grêle…), lesquels ont entrainé une hausse des demandes de réparations. Ensuite, la baisse du prix de l'essence fait que les gens ont roulé sans compter (trafic en hausse de 4 % à 5 % en 2009). Enfin, une dégradation du comportement des automobilistes, qui respecteraient moins les limitations de vitesse entrainant ainsi plus d'accidents avec dégâts matériels (+ 2 % en 2009), et un moindre recul des accidents corporels (- 1 %, contre une baisse de 5 % sur 2008). Dans le même temps, le coût moyen des réparations prises en charge par les assurances auto a augmenté, le journal évoque une inflation de + 3 % à + 4 % par an.

Les assureurs ont aussi moins de marge de manœuvre. Avec les taux d'intérêt bas, leurs résultats financiers sont réduits. Malgré un chiffre d'affaires de l'assurance auto en hausse de 2 % à fin mai, selon la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA), les assureurs ont moins de réserves sur les années antérieures, qui pourraient leur permettre de lisser leurs résultats.

« Tous les indicateurs restent au rouge »

« Tous les indicateurs restent au rouge », constate la FFSA. Et la hausse des prix se poursuivrait au minimum trois ans, avec 8 à 9 % de hausses étalées sur cette période, jusqu'à ce que les assureurs reviennent à l'équilibre, soit 100 % de ratio combiné (sinistres et coûts rapportés aux primes).

Malgré tout, concurrence oblige, estime les Echos, les augmentations pourraient bien rester dans des proportions plus raisonnables. Face à la hausse des primes, ajoute le quotidien économique, un comparateur d'assurance auto pourrait jouer un rôle bénéfique pour les consommateurs, en les aidant à trouver une assurance auto pas cher.