Assurance auto : que faire en cas de panne ?

Publié par le 1 juillet 2015

Casse moteur, défaillance électrique, panne de batterie… les pannes de voitures ne préviennent pas. Avec une bonne assurance auto, ces situations ne seront qu'un lointain souvenir. En effet, il existe un certain nombre de garanties et d'assistances qui vous prennent en charge contre les pannes courantes ou totales.

Assurance auto : que faire en cas de panne ?

Quelle couverture choisir pour une bonne assistance ?

Une assurance au tiers ne couvre que les dégâts causés à un autre véhicule ou à des personnes. Les frais liés à une panne ne sont donc pas remboursés. Pour obtenir une protection sécurisante, il est conseillé de souscrire une assurance auto tous risques. En effet, elle vous propose des options et des garanties d'assistance qui prennent en charge l'ensemble de vos dommages.

On vous rappelle que lors d'un remorquage et d'un dépannage sur route, les dépanneurs sont libres de faire varier leur prix. Ils peuvent même appliquer une majoration (jusqu'à 50%) selon la distance, l'heure (après 22h) et le jour (week-end, jours fériés). Sur autoroute, les tarifs sont déjà fixés au préalable par les garagistes et les sociétés d'autoroutes (122,84 € de base et 184,26 € en majoré).

Il est important de contacter en priorité l'assistance de votre assureur qui vous dirigera par la suite vers un garage agrée. Vous n'aurez pas besoin d'avancer les frais de remorquage. Si vous n'êtes pas bien assurés, tous les frais de remorquage et de dépannage seront donc entièrement à votre charge.

Pour en savoir plus sur le rôle de l'assistance : voir l'article

Du dépannage aux réparations, quelle prise en charge ?

Il est possible d'inclure une garantie « assistance » dans son assurance auto au tiers. La plupart des assureurs proposent d'ailleurs une assistance remorquage-dépannage.

Cette assistance comprend d'ailleurs plusieurs options :

  • une option « voiture de remplacement ». Selon le contrat et les sinistres (panne, vol, accident) fixés par votre assureur.
  • une option « hébergement ». Des nuits d'hôtels (de 2 à 5) prises en charge de façon forfaitaire.
  • une option « rapatriement ». L'assureur fixe le moyen le moyen de transport (taxi, train, avion) si la panne a lieu en France. Si vous partez à l'étranger, vérifiez que votre contrat assistance vous couvre aussi dans le pays où vous séjournerez et à quelles conditions.

En cas de panne importante, certains assureurs proposent la garantie « panne mécanique ». Cette garantie peut couvrir les dommages d'ordre mécanique ou électronique qui surviennent sur des éléments du véhicule déterminés dans votre contrat (moteur, boite de vitesse, freinage, direction, climatisation).

On rappelle que si votre véhicule est neuf (moins de 2 ans), il est possible de profiter de la garantie constructeur. Autrement dit d'une prise en charge de votre véhicule en panne ainsi que d'un véhicule de remplacement. Dans le cas d'un véhicule sous garantie, du dépannage aux réparations, tout sera pris en charge.

Pour en savoir plus sur les garanties possibles d'une assurance auto : voir l'article

Pensez à la franchise kilométrique

Il est également important de vérifier votre franchise kilométrique. Cette dernière détermine la distance à partir de laquelle vous pouvez bénéficier d'une assistance. Elle varie selon les compagnies d'assurance entre 0 et 50 km, c'est à dire qu'à moins de 50 km de votre domicile ce sera à vous d'assumer les frais de remorquage. La plupart des formules d'assistance haut de gamme font sauter cette franchise.