Remboursement des frais de carosserie de votre véhicule

Publié par le 31 mai 2012

De plus en plus de compagnies d'assurance établissent aujourd'hui des partenariats avec les différents professionnels de l'automobile. Garagistes, carrossiers, cabinets d'experts, la création d'un tel réseau permet à l'assureur d'alléger les charges supportées par l'assuré. Les carrossiers agréés s'engagent donc à réparer le véhicule et l'assurance s'occupe de prendre en charge les frais selon les conditions définies dans le contrat avec l'assuré. En conséquence, si vous êtes assuré contre les dégâts matériels, vous ne paierez pas les réparations puisque l'assurance prendra ces frais en charge directement.

Remboursement des frais de carosserie de votre véhicule

Les garanties

Pour couvrir les frais de carrosserie, il existe différentes garanties.
  • La garantie « au tiers » ou responsabilité civile. Elle prend en charge les dégâts matériels subis par le véhicule de la partie adverse mais ne s'applique pas à votre véhicule. Rappelons que tout automobiliste a obligatoirement souscrit à une assurance « au tiers » pour bénéficier de cette responsabilité civile.
  • La garantie collision. Elle permet de couvrir les frais en cas de collision avec un tiers identifié. Que ce soit avec le véhicule du tiers, avec le tiers lui-même ou avec tout autre corps mobile (animal de compagnie par exemple), ces frais seront pris en charge par votre assurance auto. Certaines conditions doivent néanmoins être remplies. Il faut tout d'abord que les deux véhicules (ou autre corps mobile) n'appartiennent pas au même assuré, puis que des traces du choc soient constatées.
  •  La garantie « tous risques » quant à elle assure contre tout type de dommage, quelles que soient les circonstances. Il faut en effet savoir qu'en cas de délit de fuite, si la partie adverse n'est pas identifiée, la garantie collision ne pourra pas fonctionner, a contrario de la garantie « tous risques ». Il en va de même pour les rayures ou les coups de portière sur les parkings.
    

Les démarches à effectuer

Afin de bénéficier du remboursement par votre assurance auto, vous devez déclarer votre sinistre sous les 5 jours, constat à l'appui ou dépôt de plainte auprès des autorités compétentes en cas d'absence de constat. Bien entendu, si vous avez souscrit une assurance « au tiers », il est inutile de déclarer les dommages subis par votre véhicule. Si vous décidez de ne pas faire effectuer les réparations par le carrossier agréé par votre assurance voiture, vous devez faire part de votre choix à l'assureur. Enfin, le montant des réparations est fixé par l'expert, et la durée d'immobilisation du véhicule est déterminée en fonction des dommages subis. A noter que le souscripteur peut demander le remboursement des frais de transports, provoqués par l'immobilisation du véhicule.