Les jeunes conducteurs belges moins bien lotis que les français en matière d'assurance auto

Publié par le 30 avril 2010 Les jeunes conducteurs belges moins bien lotis que les français en matière d'assurance auto

En Belgique, les jeunes conducteurs à la recherche d'une assurance auto se verraient très souvent refuser la souscription, indique une enquête menée par un magazine juridique belge. Si par bonheur une compagnie d'assurance daigne proposer une assurance auto jeune conducteur, celle-ci est la plupart du temps hors de prix. Nettement plus chères qu'en France.


Les enquêteurs du magazine Test-Achats ont étudié deux cas de figure en particulier. Dans le premier cas, les enquêteurs demandaient un devis d'assurance voiture pour une fille de 18 ans, inexpérimentée. Dans le second cas, il s'agissait d'une jeune femme de 22 ans, avec cette fois 18 mois de pratique automobile. Au total, 180 demandes ont été effectuées auprès de sociétés d'assurance de toute la Belgique.


Pour la jeune conductrice de 18 ans, la demande a été refusée dans près de la moitié des cas. Pour la jeune femme de 22 ans, une fois sur trois.


En outre, les contrats proposés se sont bien souvent révélé être excessivement chers. Ainsi, les conducteurs de 18 ans paieraient pour leur assurance auto obligatoire jusqu'à 3062 euros par an à Bruxelles ! Les 22 ans avec une expérience de 18 mois paieraient, toujours à Bruxelles, jusqu'à 1942 euros.


Le magazine Test-Achats conclu sont enquête en estiment « inacceptable que les assurés fassent l'objet d'une segmentation a priori basée sur des facteurs qu'ils ne maîtrisent pas, comme la référence à leur jeune âge ».