Vols : les analyses ADN de la police bientôt cofinancées par les assureurs ?

Publié par le 11 octobre 2010 Vols : les analyses ADN de la police bientôt cofinancées par les assureurs ?

Dans sa future « loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure », le ministère de l'Intérieur entend impliquer les compagnies d'assurances dans le financement des analyses ADN de la police technique et scientifique (PTS).

« Concrètement, cela prendra la forme d'un fonds qui viendra compléter les crédits que l'État consacre habituellement à la police technique et scientifique », a expliqué Brice Hortefeux. « Les compagnies ont tout à gagner de leur participation, si l'on identifie les cambrioleurs et que l'on récupère les biens volés, les assureurs n'auront pas à indemniser les victimes et les cambrioleurs seront hors d'état de nuire », fait valoir le ministre.

La contribution volontaire demandée aux assureurs s'élèverait à 6 millions d'euros sur trois ans.

Dans la loi de finances 2011, 12 millions d'euros seront consacrés par l'État à la police technique et scientifique. Objectif visé : « Réaliser des prélèvements d'empreintes génétiques sur 100 % des cambriolages et des voitures volées retrouvées »,  soit nettement mieux qu'aujourd'hui ( 40 % des véhicules volés échappent à tout relevé).

Reste à savoir si le projet suffira à calmer le personnel de la PTS, pour la première fois en grève le mois dernier et qui dénonce un manque de moyens.