Augmentation du nombre d'usurpations d'immatriculation

Publié par le 11 mars 2013

Le marché des fausses plaques d'immatriculation est en ébullition depuis plusieurs années. Le magazine AutoPlus a mené une enquête prouvant la simplicité de se procurer une « doublette ».

Augmentation du nombre d'usurpations d'immatriculation
En quelques chiffres : ce ne sont pas moins de 13 500 amendes qui sont délivrées pour usage de fausses plaques en 2010, et plus de 20 000 en 2011. L'enquête du magazine AutoPlus explique cette augmentation accablante.

Usurpation d'immatriculation : un manque de contrôle certain

Le constat d'AutoPlus est saisissant : se procurer une fausse plaque d'immatriculation est d'une simplicité déconcertante. Le magazine s'est procuré de nombreuses plaques sur Internet, et a même réussi à obtenir une copie conforme de la plaque de la Citroën DS5 du Président de la République et à l'équiper sur un autre modèle identique ! Le problème : un manque de contrôle certain des sites proposant ces plaques. Sur huit sites contactés par AutoPlus, seuls deux ont demandé la carte grise avant de livrer une plaque. Pour autant, les six autres ne font rien de mal, étant donné qu'aucun texte n'interdit la livraison de plaque sans demande de la carte grise.
Plutôt rassurant, l'enquête menée auprès des garages, centres auto et cordonneries a constaté plus de prudence et de contrôle de la part des concernés.  Cependant, la moitié des vendeurs n'ont pas vérifié l'authenticité des justificatifs, et se sont contentés de copies.

Attention, si vous recevez des amendes par courrier pour des infractions que vous n'avez pas commises, une personne mal intentionnée a très certainement copié votre immatriculation. Dans ce cas, il faut rapidement contester les amendes et porter plainte contre X, sans quoi vous ne serez pas indemnisé et vous ne pourrez demander une nouvelle immatriculation.