Budget auto (essence, autoroutes, parking…) toutes les augmentations prévues en 2015

Publié par le 9 décembre 2014

Comme chaque année, le 1er janvier sera synonyme de petites hausses qui auront un impact sur le budget des automobilistes. Alors que la France doit réaliser en 2015 21 milliards d'euros d'économies, les tarifs des péages, le prix des carburants, le montant des stationnements et des amendes devraient légèrement augmenter afin de soutenir cet effort. 

Budget auto (essence, autoroutes, parking…) toutes les augmentations prévues en 2015
Péages : Après le couac sur l'Ecotaxe mais aussi la polémique sur la gratuité des péages, les sociétés d'autoroute ont proposés une hausse moyenne de 0,57 % en 2015. Une décision qui provoque la colère des associations d'automobilistes. En effet, un appel à la mobilisation a été lancé sur Internet afin de protester contre les nombreuses augmentations successives. Vécue comme une provocation, cette augmentation fait pourtant partie du contrat entre ces sociétés et l'Etat. 

Carburants : L'augmentation de 2 centimes par litre de gazole est une des mesures fiscales les plus commentées dans le projet de budget 2015. La France reste donc l'un des pays d'Europe qui taxe proportionnellement le moins ce carburant. Une hausse qui s'ajoute à la hausse de 2 centimes sur le carburant (essence et diesel) déjà votée cette année. Avec 4 centimes en plus par litre, votre plein de gasoil devrait augmenter de 2 € par tranche de 50 €. 

Limitations de vitesse : La France s'apprêterait à franchir un nouveau cap dans sa lutte en faveur de la sécurité routière. En effet, les 90 km/h autorisés sur le réseau secondaire pourraient être réduits à 80 km/h. Ils seront d'ailleurs testés sur certaines départementales jugées dangereuses à partir de 2015. Cette mesure s'accompagne d'une série de contrôles, notamment la mise en place d'un nouveau test salivaire pour détecter le cannabis au volant. Ces tests seront menés jusqu'au 1er juin 2015 dans neufs départements: Alpes-Maritimes, Dordogne, Gironde, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique, Moselle, Nord, Haute-Savoie et Paris.

Bonus/Malus :
En 2015, plus aucune voiture à moteur exclusivement thermique ne pourra prétendre à un bonus. En effet, les véhicules thermiques dont les rejets CO2 leur permettaient de bénéficier d'un bonus de 150 euros représentent 7,5% des ventes globales en France. A présent, seuls les modèles électriques et hybrides profiteront d'une aide gouvernementale, un super-bonus de 10 000 € est même évoqué pour ceux qui échangeront leur voiture diesel contre un modèle 100 % électrique. 

Radars :
Afin de faire des économies, le Sénat souhaite diviser par deux le nombre de radars tronçons et radars chantiers prévus par le Gouvernement pour remplacer les anciens modèles. Finalement il en sera installé deux fois moins que prévu, soit une vingtaine de chaque. Cette décision permettrait d'économiser 7,35 millions € qui iraient dans les caisses du programme Collectivités territoriales. Elle pourrait être finalement la seule baisse en 2015.

Stationnement : A Paris, la mairie songerait fortement à augmenter les tarifs de stationnement. En effet, elle prévoit de rendre payant le stationnement jusqu'à 20h, au lieu de 19h actuellement, et de mettre fin à la gratuité partielle du stationnement le samedi et au mois d'août. Enfin, le tarif horaire augmentera sensiblement, de 3,60 € à 4 € en plein centre (arrondissements 1 à 11) et de 1,20 € à 2,40 € ailleurs. La carte de stationnement annuelle, actuellement gratuite, deviendra payante, mais uniquement pour les ménages imposables : 45 € l'année, ou 90 € pour 3 ans. Il semble aussi que la capitale serve d'exemple aux autres villes françaises qui en majorité songent à augmenter le montant du stationnement et des amendes.