Ce que la loi Hamon changera pour l’automobiliste

Publié par le 21 janvier 2014

La loi Hamon a définitivement été votée en fin d'année 2013 et vise à donner plus de pouvoir aux consommateurs sur de nombreux domaines. Cela va changer beaucoup de choses pour l'automobiliste, au niveau de l'utilisation quotidienne de sa voiture comme au niveau de son contrat d'assurance. Pour éclairer les assurés, voici un petit récapitulatif de ce qui changera avec la loi Hamon.

Ce que la loi Hamon changera pour l’automobiliste

Prise de pouvoir de l'automobiliste

L'action de groupe sera enfin possible en France. Les consommateurs pourront demander réparation pour un préjudice subit, mais à la différence du système Américain, les avocats ne participent pas au processus, qui se fait au travers une association de consommateur. La loi sur la consommation entraine une autre révolution pour les automobilistes urbains, le paiement au quart d'heure dans les parkings. Tous les parkings publics devront proposer cette tarification d'ici le 1er janvier 2016. Les automobilistes n'auront plus besoin de payer deux heures complètes de parking lorsqu'ils ne sont restés qu'une heure et dix minutes.

Le cas des assureurs

Le secteur de l'assurance s'apprête à subir d'importants changements, pour le bénéfice du consommateur. Le plus important est la résiliation facilitée des contrats, sans frais ni pénalités. Le consommateur n'aura plus besoin d'attendre la date anniversaire de son contrat d'assurance pour pouvoir le résilier. De plus, si une clause est jugée abusive sur le contrat d'un assuré, le contrat peut être annulé et une injonction auprès de l'entreprise l'obligera à retirer la clause au bénéfice de tous les assurés. L'assureur ne pourra plus non plus forcer des garages agréés pour les réparations en cas d'accident et l'assuré pourra alors faire réparer sa voiture dans le garage de son choix.

Les automobilistes seront donc avantagés par ces réformes qui rendent les relations assureurs/assurés plus équitables.