Circulation : quelques détails sur les accidents dans Paris

Publié par le 11 avril 2017

En 2015, la mairie de Paris et la préfecture de police avaient publié un bilan sur les effets de la réduction de la vitesse sur le périphérique de 80 à 70 km/h. Ce document mettait certes en lumière une baisse des blessés de l'ordre de 15 %, mais en parallèle d'une hausse des tués. Qu'en est-il des accidents dans Paris intra-muros ? La dernière étude chiffrée date de 2013, mais apporte un éclairage intéressant.

Circulation : quelques détails sur les accidents dans Paris

Au cours de l'année 2013, le site Open Data de la mairie de Paris récence 5 688 accidents impliquant 9 079 véhicules. Comme sous d'autres aspects, Paris n'a rien d'égalitaire en matière d'accidents qu'il s'agisse du type de véhicule ou de l'arrondissement.
Ce sont ainsi les camionnettes qui sont à l'origine de 47,6 % des accidents, suivies par les deux-roues (motos et scooters) avec 32,6 %. En termes de gravité des accidents, c'est la même situation avec une majorité de véhicules légers en cause dans les accidents mortels, graves ou légers, les utilisateurs de scooters payant également un lourd tribut dans les trois types d'accidents.

Concernant les voitures, c'est lors des accidents légers qu'elles sont majoritairement impliquées (381), suivies de près par les vélos (340) et les cyclomoteurs (250).

Cliquez ici pour comparer les assurances auto

Un autre élément chiffré concerne cette fois les arrondissements. Le 16e arrondissement arrive en tête avec 416 accidents, suivi du 8e avec 412 accidents. Les 4e et 3e arrondissements sont à l'inverse ceux où il se produit le moins d'accidents avec respectivement 157, 108 et 106.

L'étude révèle également que certains jours sont plus risqués que d'autres. Le jeudi cumule ainsi 891 accidents, suivi du vendredi (867) et du lundi (777). 25 % des accidents se produisent entre 16 et 20 heures, ce qui reste logique en englobant les pointes de trafic. Il faut également savoir que les mois de septembre, octobre et novembre sont les plus dangereux avec un total de 1 618 accidents, contrairement à janvier, août et mars qui totalisent 1 206 accidents.