Comment lutter contre la fatigue au volant ?

Publié par le 17 juillet 2015

En France, 30% des accidents sur autoroute sont provoqués par la somnolence. Un problème majeur en ce début de vacances estivales, notamment pour les nombreux Français qui s'apprêtent à faire de longs trajets. Pour voyager en toute sécurité, il est important de suivre des conseils essentiels. Voilà ce qu'il faut retenir.

Comment lutter contre la fatigue au volant ?

Fatigue et somnolence au volant augmentent les risques d'accident. Elles se manifestent par des bâillements, des paupières lourdes, le raidissement de la nuque ou encore des douleurs de dos. Dès lors, une pause s'impose.

Une règle simple permet d'éviter les risques de somnolence. En effet, il est conseillé de faire des arrêts toutes les deux heures, au moins 15 minutes à chaque fois.

Même reposé, il ne faut pas hésiter à faire des pauses fréquentes. En cas de fatigue ou de conduite de nuit, multipliez la fréquence de vos pauses. Prenez le temps de dormir si le sommeil intervient pendant un temps d'arrêt.

Retrouvez tous nos conseils pour rouler de nuit ou sous la pluie : voir l'article

Les facteurs aggravants

On rappelle que le risque d'avoir un accident est 8 fois plus important lorsqu'on est dans un état de somnolence.

  • Il est donc déconseillé de prendre le volant aux heures favorables à l'endormissement (la nuit entre 2h00 et 5h00 et la journée entre 13h00 et 15h00).
  • Ne partez pas après une journée de travail sans être reposé. Au moins 7 heures de repos.
  • Rouler vite fatigue. N'oubliez pas de respecter les limitations de vitesse. En effet, la vitesse oblige le cerveau à traiter un grand nombre d'informations, il se fatigue donc plus vite.
  • Les effets secondaires de certains médicaments peuvent entraîner des sensations de somnolence. Ils sont munis d'un pictogramme qui indique le danger potentiel en matière de conduite.
  • L'addition de la fatigue et de l'alcool multiplie par sept les risques d'accident. Les boissons énergisantes peuvent également entraîner des pertes de concentration et des retards dans les réactions.
  • Evitez les repas trop riches. Les glucides (pâtes, riz) et les lipides favorisent la somnolence. Privilégiez les protéines ou faites un repas léger.

Les gestes qui limitent les effets de la somnolence

  • Une sieste reste le meilleur remède efficace pour tout conducteur. Si vous n'avez pas eu le temps, une pause toutes les deux heures permet aussi de lutter contre le sommeil. Au moins 10 à 20 minutes.
  • La caféine avec modération permet de lutter contre les effets de la somnolence. En abuser en revanche augmente l'excitation et réduit la concentration.
  • N'oubliez pas d'aérer le plus souvent possible votre véhicule.
  • Ne pas s'habiller trop chaudement.
  • Pensez à passer le volant si vous n'êtes pas le seul passager qui a son permis de conduire.
  • Ecouter une musique rythmée ou une émission : elles stimulent votre attention.