Assurance Auto : Nos conseils pour votre voiture de collection

Publié par le 23 octobre 2014

Posséder une voiture de collection demande de la passion mais aussi de l'argent. Vos assureurs l'ont bien compris et ils sont nombreux à vous proposer la meilleure offre. Nous faisons le point sur les spécificités d'une assurance auto collection et sur les points à retenir pour protéger votre Citroën DS, votre Renault 8 Gordini ou votre Jaguar Type E.

Après des années de législation floue, en 2009 le statut des voitures de collection a été éclairci et notamment au niveau de l'assurance.

Premières choses à retenir pour assurer une vielle dame, il faut être âgé de plus de 21 ans, avoir plus de 3 ans de permis, n'avoir pas déclaré de sinistres responsables dans les deux dernières années et surtout posséder un autre véhicule assuré sur un contrat standard.

En moyenne, les propriétaires de voitures de collection déboursent entre 6.000€ et 22.000€ pour acquérir leur trésor, mais les prix peuvent aller bien au-delà - si le modèle n'a été fabriqué qu'en très peu d'exemplaires par exemple ou qu'il porte un blason prestigieux - alors pas question de choisir une assurance au rabais. Assurance voiture collectionOutre la valeur ce que ce qui peut apparaître comme un morceau d'histoire, les assureurs auto tiennent compte aussi du stationnement et de la région où le véhicule est entreposé.

Plus une question d'âge que de valeur

Peut être considéré comme une voiture de collection un véhicule âgé de plus de 25 ans échappant au contrôle technique. Il bénéficie par conséquent d'une carte grise spécifique, à demander à la Fédération Française des Véhicules d'Epoque. Cette attestation, dont le coût est de 50 euros, confirme le caractère « exceptionnel » de l'auto et permet sa libre circulation en France et à l'étranger.

En général, les assureurs demandent de posséder une autre voiture plus récente pour effectuer les trajets quotidiens car l'assurance auto collection se limite le plus souvent à une utilisation dite de loisirs. Dans les autos anciennes, les principales causes de déconvenues impliquent une certaine fragilité du moteur et de la carrosserie, à cause du temps, ainsi que des pièces de rechange inexistantes ou hors de prix. Bien souvent les garanties sont plus importantes sur la partie assistance par rapport à une voiture plus « jeune ». On souligne d'ailleurs que la fréquence du contrôle technique est repoussée à cinq ans contre seulement deux ans sur tous les véhicules modernes.

La collection n'est pas forcément réservée à une élite

Les assurances vous proposent d'assurer une voiture de collection en moyenne à partir de 70 euros. Des prix de plus en plus attractifs puisque les véhicules ne parcourent que très peu de kilomètres (entre 230 et 240km par an). Une petite citadine de collection comme une Fiat 500 ou une 2CV, est tout à fait accessible pour les petits budgets. En effet, les garanties proposées sont les mêmes que pour l'assurance d'une voiture moderne. Autrement dit, il est possible d'opter pour la formule minimale «au tiers», pour une formule «tous risques» ou toute formule intermédiaire. Excepté le remboursement selon la cote officielle collection et non selon la cote Argus ainsi que la garantie «circuit» qui couvre même leur usage lors de manifestations touristiques ou sportives.

Les assureurs considèrent que les propriétaires d'un véhicule de collection sont moins sujets aux accidents sur la route donc il n'impose pas de bonus-malus. Des lors, les cotisations tiennent compte de ces facteurs qui diminuent le risque.