Covoiturage : comment assurer son auto ?

Publié par le 6 juillet 2012

Le covoiturage, de plus en plus prisé par les automobilistes, consiste à partager un véhicule avec d'autres occupants pour un ou plusieurs trajets. S'il ne fait l'objet ni de définition officielle, ni de loi spécifique, il convient de connaître ses droits et devoirs en matière d'assurance de votre voiture.

Covoiturage : comment assurer son auto ?

Que faire ?

Il existe deux cas de figure : soit les occupants prennent tour à tour le volant et alternent entre position de conducteur et position de passager. Soit le propriétaire de la voiture est le seul conducteur, et les autres participent aux frais du voyage.
Quel que soit le cas de figure, il vaut mieux signaler à votre assureur que vous faites du covoiturage.

Conditions

Si vous laissez le volant à l'un de vos passagers, vérifiez bien que votre contrat d'assurance ne comporte pas de clause d'exclusivité du conducteur. Vous pourriez ne pas bénéficier de certaines garanties de votre assurance auto.
En cas d'accident : si vous êtes conducteur et que vous êtes déclaré responsable, et si le contrat ne prévoit pas de garantie dommages au véhicule, les dégâts matériels de la voiture ne seront pas pris en charge par votre assurance.
En ce qui concerne les dommages corporels des passagers, ils sont couverts par votre garantie obligatoire de responsabilité civile, sauf s'ils sont à l'origine de l'accident.
Si vous avez prêté le volant à un autre occupant et qu'il est blessé en provoquant un accident, il sera indemnisé seulement si votre contrat couvre les dommages corporels subis par tout conducteur autorisé.

Exceptions

Même si votre contrat ne s'oppose pas à ce qu'un tiers prenne le volant, sachez que :

  • si l'autre conducteur provoque un accident, c'est vous, le souscripteur de l'assurance, qui recevrez le malus ;
  • si l'autre conducteur est titulaire du permis depuis moins de 3 ans, ou s'il n'a pas souscrit d'assurance auto depuis trois ans, le contrat d'assurance peut prévoir une franchise plus élevée, à votre charge.