Éco-conduite, la préférence des assureurs

Publié par le 20 juillet 2015

Inconnu il y a encore quelques années, le principe de l'éco-conduite s'invite régulièrement dans le débat automobile. Que ce soit par souci d'image ou par réelles convictions, les bienfaits de la conduite économique et écologique sont nombreux. Ils touchent même le domaine de l'assurance auto. Explications.

Éco-conduite, la préférence des assureurs

Comment être un éco-conducteur ?

Avant de parler des atouts de l'éco-conduite, il est peut-être bon d'en rappeler le fonctionnement. Popularisée à la fin des années 2000 suite à la crise économique et aux alertes sur le réchauffement climatique, l'éco-conduite fait de plus en plus d'adeptes.

Pour se donner bonne conscience ou pour être véritablement en accord avec leurs convictions, certains n'hésitent pas à suivre des cours d'éco-conduite, auprès de centres de sécurité routière ou d'auto-écoles.

Les 5 principes de l'éco-conduite

  • Passer le rapport au bon moment : l'idée est d'utiliser sa boîte de vitesses à bon escient en passant les rapports au bon régime, ni trop haut ni trop bas.
  • Rouler au bon régime : l'idée est de ménager le moteur en évitant d'aller trop haut dans les tours (surrégime). Notons que le sous-régime (trop bas dans les tours) augmente aussi la consommation.
  • Rouler à vitesse constante : l'idée est d'atteindre assez rapidement une vitesse de croisière et la conserver le plus longtemps possible, car c'est à vitesse stabilisée que le moteur consomme le moins.
  • Anticiper le trafic : cela va avec le fait de conserver une vitesse constante car les accélérations et les freinages sont gourmands en énergie.
  • Un entretien suivi et une gestion intelligente de l'énergie : une voiture bien entretenue (vidange à jour, pneus en bon état et bien gonflés) consomme moins. De plus, il faut éviter d'utiliser la climatisation ou de faire tourner le moteur quand cela n'est pas nécessaire.

L'éco-conduite, c'est utiliser de façon efficace les ressources de sa voiture avec à la clé entre 10 et 20 % d'économies en carburant. A noter que l'usure du véhicule est aussi plus faible avec cette méthode.

Les avantages de l'éco-conduite

Être un éco-conducteur ce n'est pas seulement surveiller son portefeuille et ne poursuivre que les économies d'énergie. Il faut voir plus loin car c'est une façon de conduire moins gourmande et donc plus respectueuse de l'environnement. En effet, les rejets polluants émis par un moteur sont directement liés à l'attitude au volant.

Jusqu'à 50 % de remise sur l'assurance auto

D'une manière générale les assureurs sont favorables à l'éco-conduite car l'éco-conducteur doit être apaisé au volant pour consommer le moins possible. Il est donc prudent et le risque d'accident est plus faible.

Certaines compagnies l'encouragent en offrant des stages de formation à l'éco-conduite. D'autres au contraire favorisent les transports en commun en appliquant des remises aux conducteurs qui choisissent de laisser leur voiture au garage. Mais la vraie formule d'assurance adaptée à l'éco-conduite c'est le « pay how you drive ».

Déjà bien implanté dans les pays anglo-saxons, ce système, littéralement « payez comme vous conduisez », analyse la conduite de l'assuré et applique en fonction une remise ou une surprime.

Au moyen d'un boîtier GPS installé sur la voiture, sorte de mouchard, les paramètres tels que la vitesse, la puissance des accélérations et des freinages sont collectés puis analysés. En conduisant prudemment, donc de façon économique, l'assuré peut voir baisser sa prime annuelle jusqu'à 50 %. Testée pour le moment par une petite poignée d'assureurs, le « pay how you drive » pourrait représenter à terme 20 % du marché. Il favoriserait ainsi la justice entre les assurés mais surtout l'éco-conduite.

Pour en savoir plus sur les assurances auto pay as you drive et pay how you drive , continuez la lecture sur Hyperassur.com