Essai auto - Audi A3 berline 2016 : La force tranquille

Publié par le 27 octobre 2016

C'est le modèle Audi le plus vendu dans l'Hexagone, c'est aussi la compacte premium préférée des clients français, devant les Mercedes Classe A et BMW Série 1. L'A3 (3ème génération, lancement en 2012) semble intouchable, ça ne la dispense pas pour autant d'évoluer à mi-mandat. Alors quoi de neuf sur l'A3 ? 



    LES Titre
  • Accueil exemplaire
  • Technologie embarquée
  • Comportement dynamique
    LES Titre
  • Conservatisme esthétique
  • Diesel sonore
  • tarifs pour une compacte

Titre Présentation

On fait souvent le reproche à Audi de ne pas assez renouveler son design d'une génération à l'autre, ce fut le cas récemment avec la dernière A4. Alors quand il s'agit d'un restylage de mi-carrière comme sur l'A3, il est certain que les évolutions se font dans les détails.
Deux avantages pourtant à un tel conservatisme : il a suffi de peu de choses à l'A3 pour rester dans le coup et le modèle non restylé n'est pas ringardisé.
Parmi ces changements subtils on notera une nouvelle calandre, un regard revu façon A4, des boucliers très légèrement redessinés et une signature lumineuse repensée. A propos de signature lumineuse, l'A3 2016 reçoit de série des feux xénon, et l'option d'éclairage est désormais assurée par la technologie Matrix-Led (1180 €) qui comprend aussi des clignotants à effet de défilement.

Tous les nouveaux éléments du facelift concernent toutes les carrosseries d'A3 : la berline 4 portes essayée ici, mais aussi le modèle 3 portes, la 5 portes Sportback (version la plus populaire avec deux tiers des ventes) et enfin le cabriolet.


Titre Vie à Bord

A l'intérieur non plus pas de révolution, et c'est tant mieux. L'accueil de l'A3 est certes un peu triste mais ne souffre d'aucune critique quant à sa finition, au choix des matériaux ou à son ergonomie.

Il y a pourtant une nouveauté de taille dans cette nouvelle A3 - 12,3 pouces pour être précis - à savoir le fameux Virtual Cockpit déjà vu sur les TT, Q7 et A4. Aussi esthétique que fonctionnelle, cette instrumentation numérique permet à la compacte aux anneaux de rester la référence technologique du segment. C'est en tout cas l'option indispensable, de 365 à 550 € selon les finitions.
A cela, elle ajoute la dernière version du système multimédia MMI avec connectivité étendue (carte SIM intégrée) ainsi que la fonction Traffic Jam Assist qui autorise la conduite autonome dans les bouchons sur autoroute. Une option à 650 € uniquement sur les modèles avec régulateur de vitesse adaptatif, aide au maintien dans la voie et boîte automatique.
Pour le reste, l'A3 berline justifie son physique de petite A4 grâce à un espace de vie intéressant et un coffre de bonne contenance pour la catégorie (425 L).


L'assurance d'une Audi A3 berline 2.0 TDI 150*

  • Titre à partir de 209 €/an avec Amaguiz
  • Titre à partir de 254 €/an avec L'Olivier Assurance
  • Titre à partir de 387 €/an avec Eurofil

Toutes les assurances pour Audi : Comparer les offres

Titre Sur la route

Le restylage de l'A3, c'est l'occasion pour Audi d'introduire de nouvelles motorisations, en essence surtout avec le petit 3 cylindres 1.0 TFSI 116 ch (remplace le 1.2 TSI 110) et le 2.0 TFSI 190 ch bi-injection issu de l'A4 (remplace le 1.8 TFSI 180). Entre les deux, on trouve toujours le très convaincant 1.4 TFSI 150 ch capable de couper la moitié de ses cylindres pour réduire la consommation.

En diesel, l'offre est aussi très complète avec les 1.6 TDI 110 ch, 2.0 TDI 190 ch et le cœur de gamme 2.0 TDI 150 ch qui nous occupe aujourd'hui.
Performant et peu gourmand (6,5 L/100 km de moyenne à allure soutenue), ce diesel ne manque certainement pas de caractère mais doit encore soigner ses bonnes manières. Autrement dit, il doit réduire son volume sonore et devenir plus progressif au moment de délivrer son couple car le train avant est parfois dépassé par les événements.
Il laisse malgré tout le choix des armes : boîte manuelle ou Stronic 6, traction ou intégrale quattro. A propos de la boîte automatique Stronic, elle brille toujours par sa douceur et sa transparence en mode automatique, mais étonne par son caractère brutal en mode sport.
Côté comportement, l'A3 conserve ses atouts : une direction précise, un équilibre exemplaire et un amortissement capable de contenir les mouvements de caisse dans les enchainements rapides tout en garantissant un bon niveau de confort. C'est en tout cas la proposition la plus aboutie du segment face à une Série 1, plus agile mais plus délicate à la limite, et une Classe A à l'adhérence supérieure mais beaucoup trop ferme.


Le mot de la fin sur la nouvelle Audi A3 berline

Tranquille mais pas inactive, l'Audi A3 sait évoluer juste ce qu'il faut pour rester la référence. Accueil, technologies, agrément de conduite…la prestation produite par cette A3 cuvée 2016 est d'un très haut niveau, une prestation facturée au prix fort, à partir de 29 650 € pour une berline TDI 150 ch. Et avec un prix moyen d'environ 40 000 € en sortie de concession, ces tarifs sont apparemment justifiés pour la clientèle de l'A3.

Fiche technique Audi A3 berline 2.0 TDI 150

  • Carrosserie : berline compacte
  • Dimensions L/l/h : 4458/1796/1416 mm
  • Poids : 1385kg
  • Coffre : 425 L
  • Motorisation : 4 cylindres diesel
  • Cylindrée : 1968 cm3
  • Puissance/Couple : 150 ch / 340 Nm
  • Boîte de vitesses : manuelle 6 rapports
  • Performances : 224 km/h - 8''6 au à 100 km/h
  • Consommation mixte (constructeur) : 4,0 L/100 km
  • Rejets CO2 : 104 g/km (neutre)
  • Puissance fiscale : 7 CV
  • Prix : à partir de 29 650 €

*Conducteur 40 ans, 20 ans de permis, 50 % de bonus, trajet privé-travail, province

images constructeur