Essai auto - Audi A4 Allroad : le break des grands espaces

Publié par le 15 juillet 2016

Bien avant que tout le monde réclame un crossover adapté à ses besoins (compact, citadin, 7 places…), certains constructeurs comme Audi (Allroad), Volvo (CrossCountry) ou Subaru (Outback) avaient déjà élargi le champs d'action de quelques breaks. Surélevés et munis de quatre roues motrices, ces derniers se faisaient aventuriers. C'était en 2000 chez Audi, et seize ans plus tard l'Allroad vit toujours avec la dernière A4.



    LES Titre
  • Style valorisant
  • Finition superbe
  • Prestations routières
    LES Titre
  • Habitabilité juste
  • Pas un vrai 4x4
  • Prestations au prix fort

Titre Présentation

Suite logique aux carrosseries berline et break Avant de la quatrième génération d'A4, la griffe tout-chemin Allroad est proposée pour la deuxième fois de son histoire sur ce modèle.
L'esprit est identique au modèle originel connu sur l'A6, à savoir sur le plan technique une garde au sol relevée (+3,5 cm par rapport à l'A4 Avant) et quatre roues motrices, ici la dernière génération de quattro (Ultra) capable en conditions optimales de fonctionner avec seulement deux roues motrices.
Au chapitre esthétique, on soulignera l'agressivité apportée par les protections en plastique noir autour des passages de roues et les éléments en aluminium sur les boucliers avant et arrière.
Ces petites touches connotées « 4x4 », c'est peut-être ce qu'il manquait au break A4 pour s'affirmer et accentuer la tension de ses lignes. En tout cas le cocktail fonctionne et la marque prévoit déjà qu'au moins un break A4 vendu sur dix sera un Allroad.


Titre Vie à Bord

Autant l'extérieur se démarque des modèles classiques avec cette esprit baroudeur, autant dans l'habitacle c'est toujours le même luxe feutré qui prédomine.
On retrouve avec plaisir le mobilier épuré et parfaitement agencé de la dernière A4. La finition ne souffre d'aucune critique, même chose pour le système multimédia MMI, qui même sans écran tactile se pilote aisément grâce à la molette centrale.
De plus, difficile de faire plus beau et fonctionnel que l'instrumentation digitale matérialisée par cet écran de 12,3 pouces capable d'afficher des cartes grand format (Virtual Cockpit).

Difficile aussi de faire plus complet question technologies, car entre l'éclairage adaptatif Matrix Led, la conduite semi-autonome dans les bouchons, l'aide au stationnement avancée capable de vous aider à garer votre remorque ou encore l'assistant d'évitement de collision, l'A4 Allroad semble vouloir isoler son conducteur du moindre tracas de la route.
Et si vous n'avez plus le courage d'accélérer, aucun problème, le GPS est capable de commander à l'auto de s'adapter aux limitations de vitesse et donc de gérer les gaz à votre place. Coût du système, 1800 € en comptant le régulateur de vitesse adaptatif, l'aide au maintien de voie, la lecture des panneaux et les différents radar.

Vous l'aurez compris, l'A4 s'adresse à une clientèle technophile, avec des moyens importants car les prix démarrent à 47 480 € avec un 2.0 TDI 163 ch et boîte double embrayage 7 rapports.

L'assurance d'une Audi A4 Allroad*

  • Titre à partir de 243 €/an avec Amaguiz
  • Titre à partir de 391 €/an avec Direct Assurance
  • Titre à partir de 488 €/an avec L'Olivier assurance auto

Toutes les assurances pour Audi A4 : Comparer les offres

Titre Sur la route

Pour cet essai, l'A4 Allroad nous a été proposée dans sa version V6 diesel 218 ch, un bloc 3.0 L qui donne des ailes à ce break d'ordinaire paisible et très orienté confort.
Le confort, lui, est toujours là, voire même un peu supérieur grâce à des suspensions plus souples prévues pour encaisser une conduite hors des sentiers battus. En revanche, en raison d'un poids plutôt élevé et de la garde au sol relevée, l'auto semble moins agile et moins précise que le break classique.

Pas d'inquiétude, l'A4 Allroad est une formidable routière, capable en plus de quelques incursions dans les chemins. Attention, malgré sa panoplie off-road et ses capacités d'adhérence, « Allroad » veut surtout dire balade en forêt et non randonnée musclée dans les rochers !
Et puis c'est bien sur la route que son V6 diesel peut pleinement exprimer sa rondeur et son souffle puissant. La boîte Stronic 7 rapports accepte aussi bien un rythme sportif qu'une conduite plus coulée. L'insonorisation est excellente et quel régal d'exploiter un moteur aussi volontaire tout en contemplant un indicateur de consommation moyenne qui n'affiche jamais plus de 8,0 L/100 km.


Le mot de la fin sur l'Audi A4 Allroad

En dehors d'un espace à l'arrière et d'un coffre un peu justes, la nouvelle Audi A4 Allroad ne présente pas vraiment de défaut. Et c'est bien le problème, car compte tenu de ses prestations de haute volée il paraît presque inconvenable de lui reprocher son tarif élitiste.

Fiche technique Audi A4 Allroad V6 TDI 218

  • Carrosserie : break tout-chemin
  • Dimensions L/l/h : 4750/1842/1493 mm
  • Poids : 1730 kg
  • Coffre : 505 L
  • Motorisation : 6 cylindres diesel
  • Cylindrée : 2967 cm3
  • Puissance/Couple : 218 ch / 400 Nm
  • Boîte de vitesses : automatique 7 rapports + quattro
  • Performances : 231 km/h - 6''6 au à 100 km/h
  • Consommation mixte (constructeur) : 5,2 L/100 km
  • Rejets CO2 : 141 g/km (malus 500 €)
  • Puissance fiscale : 7 CV
  • Prix : à partir de 52 950 € (finition Design)

*Conducteur 40 ans, 20 ans de permis, 50 % de bonus, trajet privé-travail, province

images Hyperassur