Essai auto - Mercedes Classe E : Techno-classique

Publié par le 23 septembre 2016

La catégorie des grandes routières est archi-dominée par les marques allemandes, et l'on comprend pourquoi en prenant le volant de la nouvelle Mercedes Classe E. Véritable référence du genre depuis plus de 30 ans (si l'on s'en tient uniquement à l'appellation Classe E), la berline à l'étoile a beau incarner le classicisme automobile, cette dernière génération se revendique comme l'une des voitures les plus intelligentes du moment grâce à un bagage technologique impressionnant.



    LES Titre
  • Innovations technologiques
  • Finition exemplaire
  • Dynamisme accentué
    LES Titre
  • Habitabilité arrière
  • Poids élevé
  • Beaucoup d'options

Titre Présentation

Une Classe S raccourcie, ou bien une Classe C rallongée, voilà une description assez réductrice de la nouvelle classe E et pourtant proche de la vérité. En effet, Mercedes applique à sa gamme de berlines un même coup de crayon, les différences se font généralement sur l'arrondi de la poupe, légèrement moins prononcé sur la classe E que sur la Classe C. Attention toutefois à l'indigestion avec ce phénomène de « poupées russes ».

L'ensemble est malgré tout plein d'élégance, les concurrentes directes (BMW Série 5 et Audi 6) ne peuvent rivaliser sur ce terrain. Et si vous trouvez que tout cela manque d'un peu de caractère, il y a toujours le kit carrosserie AMG (1900 €) avec ses jupes spécifiques et jantes 19 pouces. Un seul regret peut-être, la disparition de la calandre à 4 phares, un trait stylistique emblématique de la Classe E depuis 1995, qui permettait de la reconnaitre à coup sûr.


Titre Vie à Bord

Pénétrer dans l'habitacle de la nouvelle Classe E, c'est faire l'expérience du luxe car cette génération va encore plus loin dans ce registre. Tout est impeccablement exécuté, du dessin du mobilier à l'agencement des commandes, en passant par le choix des matériaux.
Notre modèle d'essai (finition Fascination), au plus haut dans la gamme, arbore un mélange de cuir, d'aluminium et de surfaces noires laquées du plus bel effet. Et que dire du moelleux offert par les sièges, un vrai salon roulant !

S'il fallait trouver quelques défauts à l'accueil proposé, il faudrait aller voir du côté des places arrière où l'assise du milieu est inconfortable et l'espace aux genoux n'est pas exceptionnel, malgré un empattement allongé de 6 cm.
Autre élément un peu gênant, la sensibilité du pavé tactile qui permet de naviguer dans les menus du multimédia, des menus assez complexes au demeurant. Heureusement, il y a ces deux touches sensitives au volant (une des nombreuses innovations de cette voiture) qui cette fois facilitent grandement la navigation.

La transition est donc toute trouvée pour vous parler de l'impressionnant déballage technologique de cette nouvelle Classe E. D'abord il y a cette superbe instrumentation 100 % digitale, formée par deux dalles de 12,3 pouces, mais surtout ce fameux système de conduite semi-autonome.
Pour l'enclencher, deux pichenettes sur la commande du régulateur de vitesse suffisent. La voiture gère alors seule la vitesse, la distance avec les véhicules qui la précédent et la direction. Oui le volant tourne tout seul et opère de petites corrections. L'auto n'est pas encore capable de changer de voie toute seule (fonction interdite en France mais disponible en Allemagne) et sans action de votre part pendant plus de 30 secondes elle vous demandera de remettre les mains sur le volant.
Si vous ne réagissez pas elle ralentira. N'espérez donc pas dormir ou même lire un livre, vous êtes encore responsable du véhicule, ne l'oubliez pas !

L'assurance d'une Mercedes Classe E 220d*

  • Titre à partir de 257 €/an avec Amaguiz
  • Titre à partir de 386 €/an avec Direct assurance
  • Titre à partir de 507 €/an avec L'olivier assurance

Toutes les assurances pour Mercedes : Comparer les offres

Titre Sur la route

Et à la conduite cette nouvelle classe E, ça donne quoi ? C'est goûter à un niveau de confort parmi les meilleurs du marché. Avec la suspension pneumatique Air Body Control (option 2300 €) on quitte carrément l'univers de l'automobile pour celui des tapis volants.
Mais n'allez pas croire que la Classe E est une voiture qui s'apprécie seulement à un train de sénateur. Bien entendu ce n'est pas une ballerine, elle revendique tout de même 1,7 tonne avec ses équipements, mais par rapport à la précédente génération elle a gagné en précision et donc en dynamisme. Sa direction offre un meilleur ressenti et parvient à gommer cette désagréable impression de tête chercheuse que l'on pouvait ressentir auparavant.

Côté moteur, avec un nouveau 4 cylindres diesel 2.0 L développant 194 ch et 400 Nm couple, la modèle E 220d délivre un agrément tout à fait convaincant. En dehors des démarrages où elle se fait entendre, la mécanique est très silencieuse et s'accorde parfaitement de la douceur de la boite automatique 9 rapports.
Malgré tout, à ce niveau d'excellence on est en droit d'attendre mieux. La rondeur d'un six cylindre (même diesel), ou bien le feulement subtil d'un bloc essence nous paraissent davantage en adéquation avec le positionnement élitiste de cette Classe E. Cela tombe bien car ces types de motorisations figurent au catalogue. Reste quand même à mettre au crédit de ce 220d un appétit mesuré : moins de 7,0 L/100 km en moyenne pendant notre essai.


Le mot de la fin sur la nouvelle Mercedes Classe E

Le conservatisme n'est ici qu'une apparence. Le confort et le silence font toujours partie des fondamentaux de la Classe E, mais cette nouvelle génération s'impose comme l'une des voitures les plus sophistiquées du moment. En fin de carrière les Série 5 et A6 sont pour le moment larguées, et sur le plan dynamique la Classe E a refait son retard. Elle est assurément l'une des meilleures berlines du moment.

Fiche technique Mercedes Classe E 220d

  • Carrosserie : berline
  • Dimensions L/l/h : 4923/1852/1468 mm
  • Poids : 1680 kg
  • Coffre : 540 L
  • Motorisation : 4 cylindres diesel
  • Cylindrée : 1950 cm3
  • Puissance/Couple : 194 ch / 400 Nm
  • Boîte de vitesses : automatique 9 rapports
  • Performances : 240 km/h - 7''3 au à 100 km/h
  • Consommation mixte (constructeur) : 4,3 L/100 km
  • Rejets CO2 : 112 g/km (neutre)
  • Puissance fiscale : 10 CV
  • Prix : à partir de 49 200 €

*Conducteur 40 ans, 20 ans de permis, 50 % de bonus, trajet privé-travail, province

images constructeur