Franchise assurance auto : comment ça marche ?

Publié par le 19 juin 2012

La franchise équivaut aux frais restants à votre charge suite à un sinistre pour lequel vous êtes considéré comme responsable ou dans le cas où le conducteur en cause n'est pas identifié.

Franchise assurance auto : comment ça marche ?

La franchise de l'assurance automobile a un intérêt préventif. En laissant à la charge des assurés une somme forfaitaire, elle les incite à la prudence. Une franchise élevée a pour conséquence un tarif d'assurance auto plus bas. Mais en cas d'accident, l'assuré risque d'avoir à débourser une somme conséquente.

Les différents types de franchises

Il existe de nombreuses franchises automobiles :

La franchise fixe

C'est le type de franchise le plus rencontré sur le marché de l'assurance auto. Il s'agit d'un montant que doit l'assuré en cas de sinistre fixé dans les termes du contrat dès sa signature.

La plupart du temps, les franchises contenues dans votre contrat d'assurance sont absolues. A savoir que le montant d'une franchise absolue est toujours déduit de l'indemnité perçue de la part de l'assurance, et ce quel que soit le montant des dégâts. Ce sont les franchises les plus sûres car elles sont fixes et indiquées en euros : vous en connaissez le montant exact quel que soit l'incident survenu et surtout quelle que soit son étendue.

Exemple :

Avec une franchise absolue fixée à 300 euros, si le sinistre est estimé à 1 000 euros, alors vous percevrez 700 euros.

La franchise proportionnelle

La franchise proportionnelle est absolue et équivaut à un pourcentage du montant du sinistre, un plafond étant fixé et précisé dans le contrat d'assurance. Cette franchise est plus ou moins importante et se détermine en fonction du montant de l'indemnisation et du coût des dommages. Les détails concernant la prise en charge de l'assureur et de l'assuré sont en général stipulés dans les termes du contrat d'assurance.

La franchise proportionnelle étant variable, elle est assortie d'un montant minimal et maximal. Elle est donc plus avantageuse pour les véhicules peu coûteux car vous ne payerez que la franchise minimale le plus souvent.

Exemple :

Avec franchise de 10 % dont le minimum est de 300 euros et le maximum de 500 euros :

Si le coût des dommages est estimé à 1 500 euros, les 10 % étant inférieurs au seuil minimal (150 euros contre 300), vous vous acquitterez des 300 euros et percevrez 1 200 euros. En revanche, si les dégâts sont estimés à 8 000 euros, les 10 % valent 800 euros et dépassent le seuil maximal. Vous verserez alors 500 euros et recevrez 7 500 euros.

La franchise relative

En cas de franchise relative, autrement appelée franchise simple, votre assurance auto n'intervient pas si le montant des dégâts est inférieur à la franchise. Par contre, si le montant des réparations dépasse la franchise, alors vous serez intégralement remboursé. Il faut donc que le coût des dommages dépasse la franchise relative pour que ceux-ci soient totalement indemnisés par votre assurance auto. La franchise n'est ainsi pas déduite de l'indemnisation lorsque le coût des dégâts est supérieur au seuil. Elle est par conséquent avantageuse pour les véhicules coûteux.

Exemple :

Avec une franchise relative fixée à 300 euros, si le sinistre est estimé à 250 euros, alors vous ne percevrez rien de la part de votre assurance. En revanche si le sinistre est estimé à 500 euros, alors vous percevrez 500 euros d'indemnités.

La franchise annuelle

L'assureur établi un seuil de franchise maximale que l'assuré doit payer dans l'année. L'assureur ne remboursera alors l'assuré que si le montant des sinistres qu'il rencontre est supérieur à ce qui a été décidé dans le contrat d'assurance auto lors de la signature des deux parties.

Ce qu'il faut retenir

Le montant de la franchise est déterminé par l'assureur et figure dans votre contrat d'assurance voiture.

Chaque type de franchise présente ses avantages et ses inconvénients, et correspond à tel ou tel profil de conducteur. Avant de souscrire tout contrat d'assurance auto, pensez donc à comparer les prix, les garanties mais aussi les franchises.

Le montant des franchises qui reste à votre charge est un critère déterminant pour choisir non seulement votre assureur automobile mais aussi le type de couverture à laquelle vous souhaitez souscrire : tiers, intermédiaire ou tous risques. C'est à vous de voir si vous êtes prêt à faire des économies au risque de devoir débourser une somme importante en cas d'accident responsable.

Rappelez-vous que votre prime d'assurance automobile sans franchise ou avec une franchise faible sera toujours plus importante qu'avec une franchise élevée.