L’assurance auto pour les personnes à handicap

Publié par le 22 juillet 2015

Être en situation de handicap n'entrave en rien le droit de conduire. Une fois le permis obtenu et le véhicule aménagé, il faut également souscrire une assurance auto. Un contrat qui propose des prestations adaptées à votre handicap et aux équipements de l'assuré. Explications.

L’assurance auto pour les personnes à handicap

Une compagnie d'assurance ne peut refuser d'assurer quelqu'un parce qu'il est handicapé. Ceci relève de la discrimination et peut être puni par la loi.

Faut-il le signaler à l'assureur ?

Lors de la souscription de votre contrat, il est indispensable d'informer votre assureur de votre situation de personne handicapée ou à mobilité réduite. Cette donnée n'est pas là pour effectuer un classement, mais bien pour vous permettre de bénéficier de prestations complémentaires adaptées ainsi que de garanties concernant les équipements et le véhicule en cas de dommage ou de vol.

Si le handicap intervient après la souscription d'un contrat, il est important d'en informer l'assureur afin d'adapter ses garanties. Un automobiliste avec un handicap susceptible de détériorer ses capacités doit passer un examen médical devant la commission médicale du permis de conduire. Suite à cet examen médical, un certificat d'aptitude est délivré. En cas de permis non conforme, l'assureur peut décider de ne pas indemniser suite à un sinistre.

Pas de différence de prix…en théorie

La prime d'assurance obligatoire pour tout véhicule ne peut être majorée par les compagnies d'assurance si l'assuré est une personne handicapée. La loi interdit d'appliquer un tarif différent pour les mêmes garanties si la personne présente un handicap.

Cependant, certaines garanties complémentaires (ex : assistances spécifiques en cas de panne, mise à disposition de véhicules aménagés en cas de vol, d'accident ou autre) peuvent faire évoluer la prime mensuelle. Notamment quand le véhicule de l'assuré nécessite un aménagement spécifique et coûteux.

D'après les statistiques, un conducteur handicapé a moins d'accidents qu'un conducteur valide. Pourtant, il paye généralement plus cher son assurance auto car les garanties complémentaires et spécifiques aux situations de handicap influent inévitablement à la hausse sur le prix.

En optant pour une formule tous risques, vous choisissez une protection optimale. Mais est-elle sans limite et couvre-t-elle tout ?