La bonne conduite sur son 31 !

Publié par le 30 décembre 2014

En 2014, la France a connu une hausse de son taux de mortalité, +5% selon les estimations du Ministère de l'Intérieur. Alors que 2015 approche à grands pas, les associations de prévention routière nous sensibilisent sur les dangers de l'alcool au volant. En ces périodes de fêtes et de températures froides, il est important que chaque automobiliste adopte un comportement responsable. Afin de commencer la nouvelle année sur une note joyeuse, voilà quelques conseils à retenir si vous avez l'intention de prendre le volant. 

La bonne conduite sur son 31 !
L'alcool est la première cause d'accidents mortels sur les routes en France. Dans son enquête, les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention nous révèlent qu'au moins 9 Français sur 10 (88,6%) consommeront au moins un verre, et 7 sur 10 (69,3%), trois verres et plus lors des fêtes de fin d'année. Une période qui est donc propice aux excès mais aussi aux accidents mortels. 
En effet, 29% reconnaissent avoir pris le volant alors que leur taux d'alcoolémie leur interdisait la conduite. Soit autant que les personnes (27%) qui déclarent être montés dans un véhicule conduit par un conducteur qui avait bu.
Des attitudes à risque puisque votre vision est perturbée, votre vigilance diminue et vous rallongez vos temps de réaction. De plus, le mélange alcool + cannabis multiplie par 14, le risque de vous tuer sur la route. L'objectif des associations de prévention est donc d'inciter les français à choisir la solution la plus adaptée à leur situation. En effet, il est important de désigner un « SAM » ; n'hésitez pas à commander un taxi ou à dormir chez ses hôtes. Si vous habitez dans les grandes villes, les transports en commun sont souvent ouverts toute la nuit. 

Une Saint-Sylvestre à risques
L'évènement qui occasionne le plus de sortie festive est le réveillon du nouvel an (51,6% des Français sont de sortie à cette occasion). Les retours de soirées suscitent de fortes craintes de la part des autorités. Pour dessaouler, il n'existe pas de solution miracle. En effet, l'alcoolémie varie selon votre poids et la quantité d'alcool que vous avez consommé. En moyenne, il faut attendre 1 à 2 heures après le dernier verre, afin de voir son taux baisser.
Le meilleur moyen d'empêcher un ami de reprendre la route après avoir trop bu, c'est de le retenir. Il ne faut pas hésiter à le faire culpabiliser ou à jouer sur la peur du gendarme.
La désignation d'un capitaine de soirée (SAM), les solutions de couchage sur place et la limitation de la consommation sont les principales dispositions qui doivent être prises par les conducteurs ou les passagers pour prévenir les accidents de la circulation liés à l'alcool.