Le chiffre à retenir : 1 sur 10

Publié par le 24 juin 2016

Un sur dix, ce serait la part des véhicules d'Ile de France, immatriculés avant le 1er janvier 1997, qui ne pourront plus circuler dans Paris à partir du 1er juillet prochain.

Le chiffre à retenir : 1 sur 10

La Mairie de Paris, qui est l'origine de la zone de circulation prioritaire (ZCR) s'étendant à toute la Capitale à l'intérieur du périphérique, chercher à minimiser le chiffre et revendique que seulement 1% des véhicules seront concernés par l'interdiction.
Certes, toutes ces voitures et utilitaires d'avant 97 ne circulent pas tous les jours dans Paris, mais des spécialistes comme l'Association 40 millions d'automobilistes ou le site AutoScout24 prédisent jusqu'à 10 fois plus, soit au moins 600 000 véhicules frappés par l'interdiction de rouler dans Paris en semaine entre 8h et 20h. En ajoutant les deux roues (interdits avant le 1er juin 1999) on franchirait la barre des 900 000.

Pour en savoir plus sur les différentes vignettes et les véhicules éligibles ( par homologation et date de mise en circulation) : télécharger le classement Crit'Air

Pour rappel, ces restrictions s'appuient sur le lancement à partir du 1er juillet d'un nouveau système de classement des véhicules. Baptisés Crit'Air, il attribue des vignettes de couleur en fonction de la norme d'homologation européenne et de la date de première mise en circulation. Le système prévoit notamment la faculté d'interdire à la circulation certaines catégories pendant les périodes de pic de pollution.
Gratuites a lancement et non obligatoires, sauf pour circuler dans Paris, les pastilles Crit'Air seront facturées ensuite 5 €. Elles sont à commander en ligne sur le site www.certificat-air.gouv.fr.


Pour tout savoir des restrictions de circulation et du dispositif de pastilles écologiques Crit'Air, Hyperassur fait le point ici

image Fiat