Le superplan d'aide à l'auto hybride

Publié par le 6 août 2012

Le gouvernement vient de révéler son plan d'aide aux constructeurs automobiles français. Comme attendu, la prime à la casse est définitivement abandonnée, au profit d'un effort considérable pour favoriser le développement des voitures hybrides. Le gouvernement prévoit ainsi d'augmenter de 2.000 euros le bonus pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride (mi-thermique, mi-électrique), passant ainsi de 5.000 euros pour les premières à 7.000 euros, et de 2.000 euros à 4.000 euros pour les dernières.

Une aide en faveur des constructeurs français

Si cette aide a une couleur écologiste, elle est surtout taillée sur mesure pour les constructeurs français. Avec l'augmentation du bonus de 150 euros pour l'achat d'un véhicule à faible pollution, le message est clair. En effet, Renault et Peugeot fabriquent des véhicules urbains qui consomment moins et émettent donc moins de pollution. Cependant, ils ne sont pas les seuls sur le créneau des petites voitures, et encore moins sur celui des voitures hybrides avec comme leader incontesté Toyota. Ces bonus sont donc une arme à double tranchant car ils risquent de favoriser tout autant la concurrence.