Les jeunes conducteurs et la location de voiture

Publié par le 2 juillet 2015

A l'heure de partir en vacances, de nombreux jeunes conducteurs passent par la location de voiture pour se déplacer, le plus souvent avec leurs amis. Pourtant, certains loueurs imposent des conditions précises pour vous offrir un maximum de sécurité et de garanties. Quelles sont ces conditions ? Existe-t-il des différences à l'étranger ? 

Les jeunes conducteurs et la location de voiture

De jeunes locataires sous surveillance

Pour louer un véhicule en France, les compagnies de location imposent d'avoir au moins 21 ans et d'être titulaire du permis depuis au moins une année. Avant d'obtenir les clés, une caution vous sera exigée (empreinte de la carte bancaire).

Les tarifs de location sont fixés à la journée, soit environ 40€ pour une petite citadine. A cela, il faut également ajouter une surcharge journalière (entre 10 et 40€) qui est en réalité une surprime pour les jeunes conducteurs. Elle a surtout pour objectif de les inciter à se montrer prudents sur la route. A noter que cette majoration ne peut être appliquée pendant plus de 12 jours.

De plus, les véhicules mis à la disposition des jeunes conducteurs sont des modèles d'entrée de gammes (citadines). Les catégories Prestige (voitures de luxe ou de sport) sont la plupart du temps réservées aux conducteurs âgés d'au moins 23 ans (voir 25 ans). Chaque compagnie de location de voitures fixe ses propres règles en matière de location, mais aussi de zones de circulation. Vous pouvez donc louer un véhicule en France et vous rendre à l'étranger, dans la limite des pays mentionnés dans votre contrat de location.

Pour en savoir plus sur le permis et notamment celui des jeunes conducteurs : voir l'article

Une couverture minimale pour les voitures de location

A l'intérieur du véhicule de location, vous bénéficiez d'une protection minimale, soit la responsabilité civile. En cas de dommages causés à autrui ou aux passagers du véhicule loué, elle prend donc en charge les dommages subis. Elle ne garantit pas les dommages corporels subis par le conducteur ainsi que ceux causés au véhicule. De ce fait, ces frais restent à la charge du locataire dans la limite d'une responsabilité financière maximale (entre 2 500 et 10 000 € pour un vol ou des dégâts).

Il est donc possible, pour diminuer ses responsabilités en cas de sinistre, de souscrire des garanties complémentaires :

  • PAI (Personal Accident Insurance) ou PI (Personal Insurance). Indemnise les dommages corporels subis par le locataire et les passagers suite à un accident non responsable.
  • CDW (Collision Damage Waiver). Permet de diminuer la franchise en cas de dommages au véhicule.
  • TP (Theft Protection) ou TPC (Theft Protection Collision) ou TW (Theft Waiver). Garantie contre le vol, les collisions et les dommages corporels.

A noter que de nombreuses cartes bancaires premium (Visa Premier, Gold, Platinum, Infinite), dont ne disposent pas forcément les jeunes conducteurs, peuvent prendre en charge ces garanties.

Pour en savoir plus sur les garanties comprises ou non dans une assurance auto : voir l'article

Louer une voiture à l'étranger

Il est possible de louer un véhicule dans un pays étranger. Il vous suffit de présenter un permis de conduire international en cours de validité, son passeport ainsi que sa carte bancaire.

En Europe, l'âge légal est de 21 ans. Aux États-Unis, il est de 18 ans mais avec des suppléments d'assurance pour les moins de 26 ans. En Irlande, on ne peut pas louer de véhicule au-delà de 74 ans.

En cas d'accident, chaque assureur propose une prise en charge qu'il faut négocier au préalable.

De plus, on vous rappelle que le type de voiture (volant à droite, boîte automatique) ainsi que le code de la route (limites de vitesse, panneaux de signalisation) des différents pays demandent un peu d'apprentissage. Soyez encore prudents à l'étranger que sur le territoire français et renseignez-vous au préalable sur les sanctions en cas d'infractions, certains pays sont plus ou moins tolérants.