Les risques de non-assurance auto

Publié par le 26 août 2013

Assurer son véhicule est obligatoire, quand bien même ce dernier ne prend pas la route et reste enfermé dans un garage. Qui donc est susceptible de rouler sans assurance auto, et que risque-t-on en cas de sinistre ?

Les risques de non-assurance auto

Les jeunes sans assurance auto

D'après les chiffres du FGAO (fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages), 60% des personnes roulant sans assurance auto sont des personnes de moins de 35 ans. Dans la plupart des cas, ce sont des personnes n'ayant jamais souscrit de contrat d'assurance pour leur voiture. En cause, la difficulté pour eux de trouver une assurance à un prix raisonnable (en moyenne plus de 1000€ par an pour un jeune de 20 ans conduisant une Clio). Ce sont en effet des conducteurs considérés à risques, et les assureurs les boudent relativement sur leurs tarifs.

Personnes en difficultés financières sans assurance auto

Nous sommes en pleine crise économique, et les primes d'assurance augmentent chaque année. Conséquence directe, nombre de personnes en difficultés financières prennent du retard dans le paiement de leur prime d'assurance, et sont résiliés par leur assureur. La prime moyenne d'une assurance auto dépasse les 430€ par mois, budget suffisamment colossal pour certains qui préfèrent ne pas en souscrire a détriment de leur sécurité.

Que risquent-ils ?

Rouler sans assurance auto est un délit, punissable d'une amende de 3 750€ ou de la confiscation du véhicule. Le conducteur risque également une suspension de son permis de conduire de 3 ans.

Autre risque rencontré en cas de non assurance, c'est la difficulté de se réassurer. En effet, un assureur fera payer plus cher un conducteur étant resté non assuré pendant une période qu'à un autre étant resté assuré continuellement.

Bien entendu, en cas de sinistre, une personne non assurée rencontrera des conséquences financières lourdes. Un véhicule volé ou endommagé sera perdu définitivement, aucune indemnisation ne sera possible. Si le conducteur est responsable d'un accident, les conséquences sont énormes. Le FGAO indemnise la victime, et se retourne contre le responsable non assuré en l'assignant en justice. Le conducteur se doit alors de rembourser l'organisme d'indemnisation, avec des sommes colossales notamment en cas de dommages corporels.

Comment rester assuré même en cas de difficultés

La meilleure solution pour s'assurer à moindre frais reste de comparer les tarifs d'assurances sur internet, par exemple si vous souhaitez souscrire à une assurance auto pas cher après suspension. Il est possible ainsi de réduire considérablement la facture, et de rouler en toute sécurité. Autre solution : réviser son contrat à la baisse avec son assureur. Il est possible ainsi de rester assuré, au détriment de garanties inférieures.