Location de voiture entre particuliers : êtes-vous bien assuré ? (comparatif)

Publié par le 11 juillet 2016

Le transport est certainement l'un des domaines les plus touchés par l'économie collaborative et la dernière tendance est de louer à des particuliers son véhicule pendant les périodes où il n'est pas utilisé. Mais de nombreux propriétaires et éventuels locataires s'interrogent sur les conditions de location et notamment sur leur protection. Hyperassur a comparé les assurances des acteurs de ce marché. Et voici nos résultats.

Location de voiture entre particuliers : êtes-vous bien assuré ? (comparatif)

« Une location jusqu'à 40 % moins chère que chez un loueur traditionnel », « jusqu'à plusieurs centaines euros de revenus par mois », que l'on soit locataire ou loueur, les promesses des services de locations de voiture entre particuliers sont alléchantes. Et la recette rencontre un véritable succès avec plus d'un million d'utilisateurs et près de 40 000 véhicules disponibles pour les meilleurs.


Tableau comparatif de l'assurance auto des locations entre particuliers

Mais qu'en est-il de l'assurance auto incluse dans le prix de la location (garanties, franchises, assistance) ? Le locataire peut-il prendre la route en étant bien protégé ? Le propriétaire du véhicule peut-ils laisser les clés en toute confiance ? Quels sont les risques financiers pour l'un et l'autre en cas de vol ou d'accident ? Afin d'y voir plus clair, Hyperassur.com a confronté les offres des grands acteurs de ce marché.

Les résultats de notre comparatif dans Turbo. Voir l'émission


L'analyse de Hyperassur

D'une manière générale, les assurances proposées par les services de location entre particuliers sont sérieuses. Le véhicule, son propriétaire et le locataire bénéficient d'une bonne protection. Pour autant, nous vous conseillons de prendre contact avec votre assureur avant de vous inscrire. Vérifiez notamment que votre contrat autorise le prêt du véhicule et n'exclut pas la location à titre onéreux. Dans ce cas, vous ne pourriez obtenir d'indemnisation pour les dommages non-couverts par l'assurance de la location.

Enfin, il vous faudra faire le bon rapport entre l'état du véhicule et l'utilisation qui en sera faite. Autrement dit, si vous mettez en location une petite voiture déjà ancienne, mieux vaut refuser les locations pour les longs trajets et sur plusieurs jours car les pannes mécaniques restent à la charge du propriétaire, et le bénéfice de la location est rarement suffisant pour couvrir d'éventuelles réparations.


Vacances d'été : retrouvez notre tableau comparatif des assurance annulation des vols