Marché automobile français 2015/2016 : la croissance au rendez-vous

Publié par le 15 mars 2016

Une très belle année, voilà ce que vient de vivre le marché des voitures neuves en France en 2015. Avec une progression de presque 7 %, les immatriculations ont retrouvé leur niveau d'avant la crise de 2008 en filtrant avec les 2 millions d'unités.

Marché automobile français 2015/2016 : la croissance au rendez-vous

Avec exactement 1 917 230 nouvelles immatriculations en 2015, le marché automobile français retrouve enfin le sourire et une dynamique de profit. Après deux années très compliquées, 2003 avait été catastrophique (moins de 1 800 000 ventes) et 2014 n'avait pas réussi à redresser la barre (+0,3 %), 2015 décolle à +6,8 % (+6,3 % à nombre de jours ouvrables comparable). On notera par ailleurs une belle progression aussi du marché de l'occasion avec plus de 5,5 millions de transactions (+2,1 %).

Si vous venez d'acheter une voiture neuve ou d'occasion, pourquoi ne pas économiser jusqu'à 220 € en moyenne par an sur son assurance en comparant les contrats ?

Les marques françaises de nouveau compétitives

Dans ce contexte plutôt favorable, les constructeurs tricolores sont à la fête globalement car leurs ventes grimpent de 4,6 % (plus de 1 million d'unités) et ils conservent leur avance sur leur territoire avec une part de marché de 54 %. Dans le détail, PSA reste le leader en France (558 715 unités soit +4,2 %) grâce à Citroën qui reste stable (+0,8 %) mais surtout à Peugeot qui bondit de 7,3 % sur 12 mois. Renault dépasse même cette performance et enregistre 382 504 ventes, soit une montée en régime de 8,1 %.

Mais nos constructeurs ne sont pas les seuls à profiter de cette embellie, les blasons étrangers sont également dans le positif (+9,4 %) avec près de 900 000 unités. Malgré le scandale sur le diesel, Volkswagen confirme sa position de première marque étrangère en France (+3,3 % avec 144 105 ventes) et le Groupe Volkswagen reste le premier importateur car toutes ses autres marques, notamment Audi, Seat et Skoda sont toutes en positif. Les suivants dans le classement, Ford et Nissan, sont loin derrière avec respectivement 80 730 unités (+7,5 %) et 74 102 unités (+8,9 %).

Par ailleurs, signalons qu'en 2015 la plus forte progression est à mettre sur le compte de Smart, sa nouvelle Fortwo lui permet de doubler ses ventes (8107 unités soit +95,4 %), tandis qu'Alfa Romeo enregistre la plus forte baisse (6 353 unités soit -16,5 %) certainement en raison d'un manque de nouveautés dans la gamme.

Les Français privilégient les modèles nationaux et l'essence

Du côté des modèles, la Renault Clio reste la voiture préférée des automobilistes français avec près de 110 000 exemplaires vendus sur 12 mois. Les Peugeot 208 et 308 complètement le podium. Notons qu'en dehors de la Dacia Sandero (9ème place des ventes), qui peut-être quasiment considérée comme une voiture française car faisant partie du groupe Renault, toutes les voitures du top 10 des ventes sont assemblées par des constructeurs français.

L'année 2015 marque aussi un nouveau recul pour le carburant diesel dont la part de marché tombe à 57,2 %. Pour information, celle-ci était de 73 % en 2012. L'essence est le carburant qui profite le plus de ce changement en profondeur des habitudes de consommation (+5,6 %), il représente désormais près de quatre voitures neuves sur dix. Les modèles hybrides et électriques ne déplacent toujours pas les foules avec une part de marché inférieure à 4 % pour les premiers et inférieure à 1 % pour les seconds.

Marché européen : la meilleure année depuis 25 ans

Selon les spécialistes du marché automobile européen, les ventes de voitures neuves ont atteint en 2015 leur plus haut niveau depuis 25 ans : +9,3 % avec presque 14 millions d'unités. Fait très rare, les immatriculations ont progressé plus rapidement en Europe en 2015 qu'en Chine ou aux Etats-Unis. Il faut dire que certains marchés retrouvent des niveaux insolents avec des croissances supérieures à 20 % en Espagne ou en Italie. Et globalement tout le monde profite de la situation puisque le Royaume-Uni et l'Allemagne enregistrent des chiffres similaires à la France. Et enfin concernant la France, l'année 2016 semble bien partie puisque sur les premiers mois de l'année les ventes sont en positif à plus de 8 %.