Alerte météo pour Renault en 2012

Publié par le 21 décembre 2011 Alerte météo pour Renault en 2012


Lors d'une interview pour « Le Figaro », Carlos Tavares, dirigeant opérationnel de Renault, a annoncé 2012 comme une année à venir difficile. Des auspices défavorables pressentis du fait de la chute vertigineuse des ventes d'automobiles en décembre. Bernard Cambier, directeur commercial du groupe, avoue même avoir constaté une réduction des ventes de 60% en France pour le mois de décembre, toutes marques comprises.

C'est donc tout le secteur automobile qui est touché dans ce contexte de crise. A tel point que le groupe a prévu de fermer un tiers de ses concessionnaires au Royaume-Uni et d'arrêter la commercialisation de cinq de ses modèles.

Renault fait face à la tempête

Malgré ces prévisions moroses, Renault fait preuve d'un certain optimisme. Ce chêne de l'industrie automobile française peut en effet compter sur des racines bien ancrées. Des liquidités saines, un stock relativement bas et des dettes expurgées expliquent la modération des « mesures d'économie » que devra prendre Renault. Ce n'est pas le cas d'autres grands groupes, et en particulier pour PSA-Citroën.

Avec un plan de licenciement de 5.000 postes en France, dont 1.900 en CDI, le groupe tente désespérément de réduire les coûts d'effectifs. Il reste cependant le plus gros constructeur sur le sol français, avec un taux de fabrication de 39% de ses véhicules, contre 18,5% pour Renault. Il dépasse même Volkswagen qui affiche un joli 30% de fabrication en Allemagne, pays réputé pour son tissu industriel.