Marché automobile européen en grande difficulté

Publié par le 16 janvier 2013

Le marché de l'automobile en Europe n'est pas en pleine forme. Depuis 17 ans, le nombre d'immatriculations de voitures neuves n'a jamais été aussi bas.  L'Association Européenne des Constructeurs Automobiles (ACEA) a annoncé 12,05 millions de nouveaux véhicules vendus en 2012, soit une baisse de 8,2% par rapport à 2011.

Marché automobile européen en grande difficulté
Cette chute entre 2011 et 2012 est la plus importante enregistrée depuis 1993 selon l'ACEA. Le mois de décembre 2012 a été particulièrement difficile pour les principaux marchés européens, avec des chutes faramineuses du nombre de véhicules : -16,4% en Allemagne, -22,5% en Italie, -23% en Espagne et -14,6% en France !

Certains pays s'en sortent bien

Sur l'ensemble de l'année 2012, certains pays ont cependant limité la casse. Le Royaume-Uni par exemple est le seul pays à avoir vu le nombre de ses immatriculations de voitures neuves augmenter (à hauteur de 5,3% par rapport à l'an passé). L'Allemagne a su garder la tête haute avec une légère baisse de 2,9%, face à d'autres pays beaucoup plus en difficulté. La France enregistre un recul de 13,9%, l'Espagne de 13,4% et l'Italie de 19,9%.

Les constructeurs automobiles européens sont en perte de vitesse

La plupart des constructeurs automobiles européens ont connu une évolution négative du nombre de voitures vendues. PSA Peugeot Citroën, Renault, et Fiat ont particulièrement souffert : ils ont chuté respectivement de  12,9%, 18,9% et 15,8%. Les marques allemandes s'en sortent plutôt bien : Audi gagne 3,7%, BMW baisse de seulement 0,1% et Mercedes s'en sort avec une légère baisse également de 0,9%. Le contraste se fait avec des constructeurs des pays asiatiques : pour exemple le sud-coréen Hyundai gagné 9,4% et Kia enregistre une forte hausse de 14,6% !

En France, l'année 2013 ne devrait pas être meilleure. Certains craignent que le nouveau bonus-malus écologique 2013 freine davantage les ventes de véhicules neufs.