Paris teste un système de contrôle d'entrée des véhicules

Publié par le 24 avril 2013

La ville de Paris lancera dans un mois une expérience sur trois mois, destinée à contrôler l'accès des véhicules sur une zone déterminée. Allons nous vers l'installation d'un péage à l'entrée de la capitale ?

Paris teste un système de contrôle d'entrée des véhicules
« MovCity » : c'est le nom de code de l'opération qui va se dérouler pendant trois mois à Paris. L'objectif : contrôler l'accès des véhicules dans une certaine zone délimitée. Le principe est simple : les voitures seront équipées d'une vignette munie d'une puce permettant de les identifier, et de contrôler leurs entrées dans la zone déterminée. C'est une antenne UHF (radio longue distance) qui permet de détecter si une voiture est autorisée ou non à entrer.
Ce dispositif mis en place par la société « MultiToll » sera dans un premier temps testé sur un site de la Direction de la propreté et de l'eau, dans la rue Paul Meurice dans le 20ème arrondissement de Paris (proche de la porte des Lilas). Les vignettes seront apposées sur les véhicules de la direction, qui ne pourront entrer qu'avec une autorisation.

Vers un péage pour entrer dans Paris ?

L'annonce de ce test fait lever une question déjà posée par le passé. Le procédé serait-il en phase de test avant une généralisation tout autour de la ville de Paris afin de restreindre l'accès des véhicules à la capitale.
La Mairie de Paris rassure, et prétend que cette expérience pourrait seulement servir à contrôler à terme l'accès à certaines zones piétonnes. Il serait inconcevable de suivre l'exemple de Londres et de faire payer l'entrée de la ville aux automobilistes. Néanmoins, l'adjoint au maire chargé de l'environnement René Dutrey cherche encore et toujours un moyen de limiter l'accès aux véhicules polluants à l'intérieur de la ville.