Sécurité routière : De nouvelles mesures malgré une baisse de la mortalité

Publié par le 8 avril 2015

Après une mauvaise année 2014, les chiffres de la sécurité routière sont en baisse. Au mois de Mars, le bilan est de 231 morts sur les routes (261 en 2014), ce qui correspond à une baisse de 11 %. Le Ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a rappelé certaines mesures qui visent à améliorer les chiffres avant le début de l'été. Parmi celle attendue d'ici le 30 juin, il y a l'interdiction de téléphoner au volant via les oreillettes.

Sécurité routière : De nouvelles mesures malgré une baisse de la mortalité
En 2014, le taux de mortalité sur les routes françaises a augmenté de 3,7%. Apres des mois de Janvier (+12%) et Février (+7%) qui n'ont pas amélioré les choses, les chiffres du mois de Mars sont encourageants (-11%).

Pourtant, la tendance ne s'est pas encore inversée puisque sur les trois premiers mois de l'année, ce sont 734 personnes qui ont déjà perdu la vie (721 sur le trimestre 2014). Le Gouvernement ne perd pas l'objectif de tomber sous la barre des 2000 morts d'ici 2020.
Annoncées en Janvier dernier, 26 mesures visant à bonifier la sécurité routière seront appliquées à partir de l'été. En effet, il ne sera plus autorisé de téléphoner avec des oreillettes. Seuls les vrais kits mains libres et les systèmes Bluetooth (sans fil) restent autorisés. En cas de sanction, l'amende va s'élever à 135 euros en plus d'un retrait de 3 points sur le permis de conduire.

Les jeunes conducteurs privés d'alcool
D'autres mesures vont être mises en place, notamment avant les vacances d'été, souvent meurtrières. En effet, pour les jeunes conducteurs (moins de trois ans de permis), le taux légal d'alcoolémie passe de 0,5g à 0,2g/l de sang. De plus, la baisse de la limitation de vitesse à 80 km/h va entrer en vigueur sur certaines portions de route. Enfin, les amendes pour stationnement gênant (passages piétons, trottoirs, pistes cyclables) vont augmenter. D'ici la fin de l'année 2015, le sujet du « surteintage des vitres » va être clarifié et l'on pourrait relancer l'idée des contrôles de vitesse par les radars de feu.

Pour le Ministre Bernard Cazeneuve, cette stratégie a pour but de « mieux protéger l'ensemble des usagers de la route, les plus vulnérables - tels les piétons, les cyclistes et usagers de deux-roues - comme les automobilistes ».