Danger dans votre voiture : ne cassez pas votre éthylotest

Publié par le 21 novembre 2012

Depuis le 1er Juillet 2012, chaque conducteur devrait être en possession dans son véhicule d'un ou plusieurs éthylotest, sans quoi une amende pourra lui être attribuée (à partir du 1er Mars 2013). Mais voilà qu'une étude publiée récemment vient démontrer que ces éthylotests pourraient être nocifs pour l'homme.

Aujourd'hui ce sont les centres de toxicologie et antipoison qui publient une étude. Ils se sont concentrés sur les différents incidents rencontrés après usage d'un éthylotest chimique à usage unique entre 1999 et Juin 2012, en cas de casse et de libération d'un liquide chimique pouvant causer des troubles. 156 cas ont été recensés, parmi lesquels deux tiers sont des irritations des muqueuses digestives liées à une exposition buccale du liquide. Plus grave, 24% des cas, causés cette fois par une exposition oculaire, seraient à l'origine de conjonctivites sévères et même des inflammations de la cornée.

Dans la plupart des cas, les victimes entreraient en contact directement avec le liquide nocif dès l'ouverture de l'éthylotest. Certains produits défectueux se briseraient et laisseraient écouler le liquide sans action de l'homme, parfois seulement à cause d'une température trop élevée dans le véhicule.

Contrairement aux éthylotests, l'assurance auto -- elle aussi obligatoire -- n'a rien de toxique. Elle vous est même bénéfique, à condition de choisir la bonne. Faites donc un comparatif d'assurance auto pour trouver celle qu'il vous faut.