Délit de fuite

Publié par Laura Da Silva le 31 mai 2012

Vous venez d'avoir un accident, et la partie adverse totalement dénuée de scrupules prend la fuite. Que faire dans ces cas-là ?
En cas de délit de fuite de la partie adverse, il importe avant tout de réunir le plus de preuves matérielles pour prouver qu'il y a bien eu accident auprès de votre assureur auto. Le relevé de plaque minéralogique reste la meilleure des preuves à apporter en plus de photos. Ces pièces matérielles sont très importantes pour votre assurance qui pourra dès lors contacter l'assurance du responsable de l'accident. Il vous faudra bien sûr porter plainte pour que les autorités compétentes (police ou gendarmerie) recherchent le fuyard. Il est évident qu'elles sont les seules autorisées à effectuer de telles recherches.
 

Délit de fuite

Les bons réflexes à avoir dans cette situation

Il vous faut conserver le maximum d'éléments à votre disposition. Dépôt de plainte, factures, certificats médicaux, radios, frais d'hospitalisations, tout ce qui a un rapport avec l'accident. Chaque somme doit avoir un document correspondant si vous voulez être remboursé. De plus, le délai légal d'une déclaration à l'assurance est de 5 jours. Vous devez donc avoir fait votre déclaration dans ce temps imparti. Si l'accident a lieu dans un pays étranger il vous faudra vous renseigner sur le représentant de votre assurance. Celui-ci aura un devoir de réponse dans les trois mois. Soit il acceptera la procédure d'indemnisation, soit il la refusera mais il devra dès lors la motiver.