Du nouveau pour contester ses contraventions

Publié par le 4 novembre 2013

Le système des radars automatiques est très développé sur les routes de France. Depuis l'installation du premier radar, il y a 10 ans, ces boitiers se sont multipliés et diversifiés. L'organisation derrière ce système nécessite aujourd'hui une remise à niveau.

Du nouveau pour contester ses contraventions
Environ 42 % des flashs de radar automatique n'aboutissent à rien. Le taux de perte est très important, à cause entre autre des photos inutilisables et de celles contestés. Environ 20 % des contraventions font l'objet de contestation.

Jusqu'à aujourd'hui, la contestation se faisait par courrier, grâce à un formulaire spécifique. Cette technique parait datée, à l'ère du numérique, spécialement sachant que l'état doit mobiliser 60 agents pour classer et numériser les formulaires reçus. Le sénat propose donc de passer à un système numérique, sur le même modèle que celui du paiement par internet. Le sénat souhaite cependant rendre ce service payant en demandant des « frais de dossier » aux personnes contestant leur contravention.