Siège enfant : nos conseils pour faire le bon choix

Publié par le 5 décembre 2014

Pour transporter en toute sécurité votre enfant à bord de votre voiture, le choix de son siège est indispensable. En cas d'accident, ce sont les plus petits qui sont les plus vulnérables. Pour voyager l'esprit tranquille, bon nombre de sièges s'adapte et évoluent en fonction de la morphologie de votre enfant. Il faut savoir qu'en France, la loi sur la sécurité routière est intransigeante à ce sujet. 

Siège enfant : nos conseils pour faire le bon choix
Selon la Prévention Routière, ne pas attacher son enfant signifie multiplier par 6 ou 7 le risque de le voir heurter contre le pare-brise. On dit également qu'il encourt le même risque que s'il tombait d'une hauteur de 10 mètres. Lors de l'achat du siège auto de votre enfant, celui-ci doit correspondre à sa taille et à son poids. Il existe des normes très strictes pour sécuriser le transport en voiture des bébés et enfants de 0 à 10 ans. En cas d'accident, les parties les plus résistantes de son corps seront sollicitées et les parties les plus fragiles seront protégées.

Pour les nouveau-nés, vous avez le choix entre une nacelle du groupe 0 (de la naissance à 10 kg, soit environ 18 mois) ou un siège coque du groupe 0+ (de la naissance à 13 kg, soit 2 ans et demi-3 ans). Dans la nacelle, le bébé sera allongé et mieux installé que dans une coque du groupe 0+. Les sièges 0+ que l'on utilise pour les tout-petits servent en effet de siège auto, mais aussi pour transporter le bébé depuis la maison jusqu'à la voiture, ou bien dans le train, et parfois à la maison même si cela n'est pas conseillé pour le dos du bébé.

Lorsque votre enfant sera trop grand pour la nacelle, il faudra investir dans un siège du groupe 0+ installé dos à la route. En effet, il est encore trop petit pour être installé face à la route dans un siège du groupe 1 (de 9 à 18 kg, soit 1 an à 5-6 ans).
Les groupes 2 (de 15 à 25 kg, soit 4 à 9 ans) et 3 (de 22 à 36 kg, soit 7-8 ans à 12 ans) correspondent à ce que l'on nomme couramment « rehausseur ». Certains ne sont pas pourvus de dossier et leur usage est déconseillé. 

D'ici la fin de l'année 2014, un nouveau règlement, appelé I-size, va progressivement remplacer la norme actuelle ECE R44. Les sièges ne seront plus classés par groupes mais homologués selon la taille de l'enfant.

Les conseils de Hyperassur
Avant de prendre la route, Il est indispensable de vérifier que votre enfant est bien attaché. Ces reflexes vont le sensibiliser à la sécurité routière. Même pour un court trajet, le siège auto est primordial.
De plus, chers parents, ne roulez jamais avec votre enfant sur les genoux ou dans un siège non adapté à son poids. N'hésitez pas à bien lire la notice d'installation et à demander une démonstration au moment de votre achat. De nombreuses blessures d'enfant sont dues à une mauvaise installation du dispositif de maintien. Enfin, n'achetez pas du matériel d'occasion, vous n'avez aucune garantie sur sa provenance et son état réel.