Tout savoir sur les nouvelles plaques d’immatriculation

Publié par le 10 juillet 2015

38,4 millions de véhicules circuleraient en France, soit autant de plaques d'immatriculation. Mis à jour en 2009, le système permet d'attribuer un numéro d'immatriculation à vie pour chaque véhicule. Un changement qui permet à l'Etat français de s'aligner sur le format européen.

Tout savoir sur les nouvelles plaques d’immatriculation
L'apparition des nouvelles plaques d'immatriculation entre dans le cadre de la réorganisation de la procédure d'obtention du certificat d'immatriculation (ex-carte grise). Il faut dire aussi que les nouveaux numéros venaient à manquer avec l'ancienne formule. 

Une plaque à vie pour les véhicules

Tous les véhicules neufs sont concernés lors de leur première mise en circulation, les occasions, elles, lorsqu'elles changent de mains. On rappelle que si vous ne disposez pas d'une plaque d'immatriculation en bonne et due forme, vous risquez une amende pouvant aller jusqu'à 750 €. 

Suite à l'achat d'un véhicule neuf ou d'occasion, il est obligatoire de demander son certificat d'immatriculation. 

Pour l'obtenir, voici les documents à fournir :
- Véhicule neuf (sous 15 jours) : demande de certificat d'immatriculation d'un véhicule neuf (délivré par le constructeur) ; certificat de vente ; une pièce d'identité ; un justificatif de domicile et le règlement du montant de la taxe (chèque ou espèce).
- Véhicule d'occasion (sous 1 mois) : demande de certificat d'immatriculation ; certificat de cession (établi par l'ancien propriétaire) ; contrôle technique de moins de 6 mois (pour un véhicule de plus de 4 ans) ; une pièce d'identité ; un justificatif de domicile et le règlement du montant de la taxe (chèque ou espèce).

A la réception de ce certificat d'immatriculation, prenez rendez-vous chez un concessionnaire ou un garagiste afin de faire installer vos nouvelles plaques d'immatriculation (Prix entre 30 et 50€).

Savoir lire les nouvelles plaques minéralogiques

Chaque véhicule se voit désormais attribuer un numéro à vie (valable jusqu'à sa destruction). La plaque d'immatriculation se compose de 2 lettres, 3 chiffres et encore 2 lettres (forme AA-123-AA). Il suit un ordre chronologique à l'échelle nationale en fonction du moment où le véhicule est immatriculé, peu importe le lieu de résidence.
L'automobiliste peut d'ailleurs placer sur sa plaque le numéro du département et le logo de la région de son choix. Ce qui importe avec les normes européennes, c'est l'identifiant national (F pour la France). 

Un système plus performant et européen

La plaque d'immatriculation de votre véhicule est définitive. Nul besoin de faire de multiples démarches pour changer votre numéro d'immatriculation :
- en cas d'achat d'un véhicule neuf
- en cas d'achat d'un véhicule d'occasion immatriculé avec une nouvelle plaque
- en cas de déménagement d'un département à un autre

De plus, les nouvelles plaques d'immatriculation permettent de
mieux suivre les véhicules, notamment dans la lutte contre les trafics et les vols. En effet, elles contiennent toutes les informations relatives à la voiture ainsi qu'au conducteur principal. Un fichier central européen rassemble même les immatriculations de 14 pays : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Suède et Suisse.

Vous savez tout des plaques d'immatriculation, apprenez-en plus sur le permis à points : voir l'article