Tout savoir sur les stages de sensibilisation à la sécurité routière (récupération de points)

Publié par le 16 juillet 2015

Plus souvent désignés par l'appellation « stages de récupération », les stages de sensibilisation à la sécurité routière connaissent un véritable essor à mesure que la répression routière se durcit. Avec plus de 12 millions de points retirés l'an dernier, les candidats ne manquent pas.

Tout savoir sur les stages de sensibilisation à la sécurité routière (récupération de points)

Pourquoi suivre un stage de sensibilisation ou de récupération ?

Un acte volontaire

La majorité des participants à un stage de sensibilisation à la sécurité routière se présente de façon volontaire dans l'objectif de récupérer jusqu'à 4 points.

Quand le solde d'un permis est faible, il est en effet possible de suivre un stage et de récupérer les points sans attendre la récupération automatique des points (6 mois, 2 ans ou 3 ans suivant les infractions).

Suivre un de ces stages n'est possible qu'une fois par an, et uniquement si votre permis n'a pas été invalidé après un solde nul (il doit vous rester des points). Ils peuvent être effectués partout en France mais ne peuvent donner lieu à un solde supérieur à 12 points.

Une démarche imposée

Certains candidats des stages sont contraints de s'y présenter, c'est le cas des personnes titulaires d'un permis probatoire. En effet, ces conducteurs novices, s'ils commettent une infraction (retrait d'au moins 3 points) pendant leur période probatoire, doivent se soumettre à cette obligation. Ils peuvent ainsi récupérer jusqu'à 4 points, dans la limite du solde maximum prévu par la période du permis probatoire.

A la fin du stage, ils pourront demander un remboursement de l'amende attribuée suite à l'infraction. Ne pas se présenter peut leur valoir une amende de 135 € et le retrait du permis.

Une proposition alternative

Lors d'une décision de justice suite à des infractions routières, un procureur peut vous imposer la participation à un stage de sensibilisation, soit à la place d'une sanction (amende, retrait de points ou suspension de permis), soit en plus d'une sanction.

A noter que dans le cadre d'une décision de justice, la participation au stage est non seulement imposée mais elle ne peut donner lieu à la récupération de 4 points.

Pour en savoir plus sur les solutions pour récupérer des points

Quel contenu et quel prix pour un stage ?

Un stage de sensibilisation à la sécurité routière doit porter sur une durée minimum de 14 heures, réparties sur 2 jours consécutifs. Il est assuré par des animateurs diplômés et un psychologue qui invitent les candidats à réfléchir sur leurs actes et leurs conséquences, via notamment un questionnaire d'auto-évaluation et des débats. Les règles élémentaires sont rappelées mais il s'agit aussi d'étudier des cas d'accidents et de revoir les dangers de la route.

A la fin du stage, une attestation de suivi est remise aux participants et les 4 points récupérés sont crédités sur le permis dès le lendemain.

Il est possible de suivre un stage à l'endroit de son choix pour une somme oscillant entre 180 et 280 € selon les centres.