Un pas dans le futur avec la Google Car

Publié par le 18 juin 2014

Google a sorti en grandes pompes la version test de sa voiture autonome. Prêt à entrer en production, ce nouveau modèle est désormais loin du concept d'assistance à la conduite installé sur des Prius modifiées, lancé par le géant de l'internet il y a maintenant 4 ans. En effet, le groupe se tourne vers la conception et la fabrication de ses propres prototypes de voiture sans conducteur.

Un pas dans le futur avec la Google Car

La Google Car, dernière du nom

Depuis 4 ans Google s'est lancé dans la mise au point de ce qui est aujourd'hui encore considéré comme de la science-fiction, la voiture qui se conduit toute seule. A l'origine, la firme de Mountain View tâchait de modifier à l'aide de capteurs des véhicules hybrides, d'origine Toyota principalement, pour les rendre autonomes.

Dernièrement, l'entreprise a pourtant délaissé les modèles classiques pour se lancer elle-même dans la production de ses prototypes, qui répondent mieux à ses attentes. Pour créer cette voiture qui se conduit toute seule, les ingénieurs et techniciens sont repartis de zéro. Sans volant ni pédale, la Google Car sera électrique. Elle propose à ses passagers une ambiance dépouillée à souhait avec seulement deux sièges et bien entendu pas de volant et encore moins de pédales. Equipée d'un grand nombre de capteurs et d'une caméra à 360°, l'auto serait capable de détecter les objets sur 200 mètres et même d'anticiper la conduite des véhicules environnants.

Quel avenir pour la Google Car ?

Le groupe prévoit de fabriquer et tester une centaine de modèles pendant l'été 2014. Dans les prochaines années, celui-ci souhaite lancer un programme pilote avant une commercialisation de masse qui, les dirigeants en sont bien conscients, ne pourra pas être possible avant plusieurs années. Un temps d'adaptation sera nécessaire pour arriver à produire un service fiable et convaincre le grand public de la sûreté de ses voitures. La législation qui entoure ce type de véhicule est également un frein à leur développement. 

Dans sa vision, Google souhaite nous retirer le « fardeau » de la conduite. Dans de nombreuses situations du quotidien, la voiture autonome sera un moyen de transport très pratique. Pour les séniors, les mal voyants principalement, mais aussi pour éviter de chercher à se garer en zone urbaine ou de conduire alcoolisé. La Google car se gare toute seule et peut se commander depuis son smartphone !

Cependant, le moyen de transport utopique que propose Google aura un prix. Laisser au géant du web le contrôle de nos déplacements pourrait peser sur notre liberté. Doit-on s'attendre à l'historique de nos déplacements mémorisé, voire à nos destinations influencées par des enchères entre commerçants ?