Véhicule de remplacement : comment en bénéficier ?

Publié par le 30 juin 2015

Votre véhicule est en panne ou bien il a été volé ? Si vous avez souscrit l'option assistance dans votre assurance auto, votre assureur est là pour vous dépanner. Cette précaution vous permet également de bénéficier d'un véhicule de remplacement durant une durée déterminée. 

Véhicule de remplacement : comment en bénéficier ?

Dans quel type de contrat ?

L'assurance au tiers ne vous permet pas de bénéficier d'une prestation d'assistance. Elle couvre les dommages corporels et matériels sur des tiers.

Un véhicule de remplacement est donc mis à votre disposition si vous avez souscrit cette garantie d'assistance dans votre contrat d'assurance tous risques (ou assurance tiers +)

Pour en savoir plus sur les garanties d'une assurance tous risques : voir l'article

Dans quelles circonstances ?

Le prêt d'un véhicule varie en fonction de la nature du sinistre. En effet, il est fixé à 7 jours en cas de panne, 14 jours en cas d'accident et 40 jours en cas de vol. Il est recommandé de sélectionner une garantie « assistance 0 Km » (plus chère) pour que votre assureur vous aide même lorsque le sinistre a lieu en bas de chez vous. Sinon, la plupart du temps une franchise kilométrique est appliquée (50 km en général).

Quel véhicule de remplacement ?

La majorité des compagnies d'assurance mettent à la disposition de leurs assurés des véhicules de catégorie A (citadines).

Pourtant, la plupart des véhicules neufs bénéficient d'une garantie d'assistance constructeur. C'est alors votre concessionnaire qui peut vous prêter une voiture pendant les réparations de votre voiture et généralement il s'agit d'un modèle équivalent.

Un véhicule de remplacement assuré ?

En cas d'accident responsable, le véhicule de remplacement n'est couvert que par la responsabilité civile, c'est pourquoi il est important de se renseigner auprès de son assureur sur les montants des garanties comme les plafonds et les franchises. En cas d'accident non responsable, il est possible de réclamer des indemnités à l'assureur du responsable. Elles seront calculées forfaitairement par jour de privation d'usage de votre véhicule.

De plus, si les réparations sur votre véhicule mettent plus de temps que prévu, votre assureur peut se proposer de prendre en charge la totalité ou une partie des frais de location d'un véhicule à un tarif préférentiel.

Pour en savoir sur la couverture proposée par une assurance au tiers : voir l'article