Vitres brisées, pneus crevés, rayures : ce que prend en charge votre assurance

Publié par le 24 juin 2015

Les actes de vandalisme sont de plus en plus nombreux et concernent aussi bien les résidences que les voitures. Des dégâts préjudiciables et qui restent souvent à la charge de l'assuré (crevaison, rayures sur les peintures, vitres et rétroviseurs brisés, tags). Mais savez-vous qu'il existe des garanties spécifiques à ce fléau ? 

Vitres brisées, pneus crevés, rayures : ce que prend en charge votre assurance

Comment réagir ?

Ne perdez pas de temps si vous trouvez votre véhicule vandalisé. Rendez-vous dans le commissariat le plus proche pour y déposer une plainte. Vous avez 2 jours à compter de la date du sinistre pour le déclarer à votre assureur.

En souscrivant une formule plus complète (tous risques ou tiers +), vous bénéficierez de la garantie « vandalisme » et d'une ou plusieurs protections (vol, incendie, bris de glace) selon votre situation. Si vous ne souscrivez pas cette garantie, c'est la garantie « dommages tous accidents » qui est le recours le plus adapté.

Si vous possédez une assurance au tiers, vous serez indemnisé si le responsable du vandalisme est identifié. C'est sa responsabilité civile qui assume les dégâts. Sinon le montant des réparations est à votre charge.

La couverture des sinistres les plus courants

Vitres brisées : Protection bris de glace. Votre pare-brise ou une ou plusieurs de vos vitres ont été endommagés.

Pneus crevés : Assurance pneus. Le coût de cette assurance est en moyenne de 12€ par an. Rayures : Garantie « vandalisme ».

Si des objets ont été volés, c'est la garantie vol qui joue. En cas d'incendie, c'est la protection « incendie » qui agit. Si aucune protection n'intervient (pas de traces d'incendie, vitres intactes et pas de vol), la garantie dommages tous accidents est le derniers recours. Elle n'est toutefois présente que si vous avez une formule tous risques ou en option sur des formules intermédiaires.

D'autres exemples de vandalisme : Arrachage de rétroviseur, pliage d'essuie-glaces. Des dégradations qui coutent à leurs propriétaires entre 50 et 100 euros.

Attention aux exclusions

Avec la garantie « vandalisme », votre assureur vous rembourse les dommages causés mais attention au montant de la franchise. Ce dernier peut se révéler plus cher que si vous aviez réparé vous-même votre véhicule.

De nombreux assureurs sont associés avec des professionnels de l'automobile (garagistes, carrossiers). Ces derniers s'engagent donc à réparer votre véhicule et votre assureur prend en charge les frais selon le contrat que vous avez souscrit. Attention également à la répétition des sinistres.

Votre assureur pourra vous pénaliser si vous faites de trop nombreuses demandes d'indemnisation pour réparer les rayures sur la portière.

En général, le vandalisme sur votre voiture n'entraîne pas d'augmentation de votre bonus-malus. En effet, vous n'êtes pas responsable de ce sinistre. Pourtant, vous pouvez être sanctionné dans deux situations :

  • Votre voiture était en infraction : stationnée sur le trottoir, devant une porte de garage, sur une place interdite
  • Votre véhicule était conduit par un conducteur non déclaré sur votre contrat d'assurance.

Pour en savoir plus sur la couverture d'une assurance au tiers : voir l'article

Pour en savoir plus sur la couverture d'une assurance tous risques : voir l'article