Vote des mesures antipollution de la mairie de Paris

Publié par le 14 novembre 2012

Ce Lundi 12 Novembre, un vif débat a eu lieu au Conseil de Paris lors du vote des mesures du plan antipollution proposé par Bertrand Delanoë.

Vote des mesures antipollution de la mairie de Paris
Parmi les mesures préconisées, plusieurs ont retenu l'attention des élus : l'une voulant réduire la vitesse autorisée sur les grands axes de la capitale, une autre ayant pour objectif d'interdire la circulation intra-muros des véhicules de plus de 17 ans (et de plus de 10 ans pour les deux-roues), une prévoyant l'installation de péages sur les autoroutes de la métropole…Il sera aussi demandé au gouvernement de reconsidérer la fiscalité incitative à l'achat de véhicules diesel, qui sont les plus polluants. Le conseil a également voté la mise en place d'une mesure prévoyant un abonnement gratuit au service Autolib' entre trois mois et un an pour les particuliers qui laisseraient de côté leur ancienne voiture. Ces mesures votées au conseil auront besoin de l'approbation de l'Etat pour être appliquées.

Dans l'opposition, beaucoup n'ont pas hésité à blâmer le maire de Paris, montrant du doigt sa politique anti voiture. «Les particules fines, qui sont effectivement, à haute dose, un danger pour notre santé, savez-vous où on en trouve le plus? Dans le métro, monsieur le maire, où la qualité de l'air est très mauvaise. Cessez de raconter des balivernes: c'est en France et au Japon que l'on vit le plus longtemps et c'est en Ile-de-France et à Paris que l'on trouve le plus de centenaires!» lui adresse par exemple Jean-Pierre Lecoq, maire UMP du VIe arrondissement. D'autres n'ont pas manqué de lui faire savoir leur indignation. Certains ressortent heureusement ravis du débat, notamment chez les verts. Aussi, l'adjoint au maire en charge des transports a remarqué «une contradiction certaine à la droite de cet hémicycle. Lutter contre les émissions de particules fines, c'est repenser la place de l'automobile en ville».

Vous l'aurez compris, la volonté de la mairie de Paris est claire. Limiter la circulation dans la capitale, et ainsi réduire l'émission de particules fines dans l'air de la ville. Si ces mesures sont contraignantes pour certains, elles permettront certainement une meilleur qualité de l'air, ainsi que des économies de carburant pour certains usagers qui substitueraient leurs déplacements en véhicule aux transports en commun ou qui limiteraient leur vitesse.
Un autre moyen de réaliser des économies sur le budget automobile : utiliser un comparateur d'assurance auto, pour trouver l'offre qui vous correspond le mieux au meilleur prix.