WRC 2015 (Rallye Monte-Carlo) : Sébastien Ogier redémarre fort

Publié par le 26 janvier 2015

Pour la première épreuve de la saison 2015, les deux monstres français de la discipline, Sébastien Ogier (Volkswagen) et Sébastien Loeb (Citroën) s'affrontaient lors de la 83e édition du rallye de Monte Carlo. Un duel qui a tourné en faveur du pilote Volkswagen qui devient le premier leader du championnat du monde. L'écurie allemande commence la saison, comme elle l'a fini, avec 3 voitures sur le podium. 

WRC 2015 (Rallye Monte-Carlo) : Sébastien Ogier redémarre fort
Monaco ne pouvait pas mieux offrir pour le début de la saison 2015. De retour pour « une pige », Sébastien Loeb prenait le départ d'une course qu'il affectionne particulièrement, le rallye de Monte Carlo. Un défi qu'il relève avec brio puisqu'il s'adjuge les premières spéciales avant de connaitre une sortie de route qui le privera de la victoire finale. Un écart dont profite Sébastien Ogier pour remporter son 3e Monte Carlo. Une course où le pilote Volkswagen a encore fait parler sa science et son expérience sur une piste difficile (verglas, neige) pour devancer sur le podium, ses coéquipiers Jari-Matti Latvala et Andreas Mikkelsen. C'est la première fois depuis Citroën, en 2003, qu'un constructeur réalise le triplé au rallye de Monte-Carlo.

Loeb ne dit pas non à une autre course en rallye en 2015

Si Sébastien Ogier signe son 25e succès en WRC, l'attraction du week-end a été bien entendu la reformation du trio Loeb/Elena/ Citroën pour une 8ème place à l'arrivée. Le nonuple champion du monde ne ferme pas la porte à un autre duel avec Ogier dans le courant de la saison, même si pour lui l'année 2015 s'annonce intense avec pas moins de 12 courses en WTCC.
A noter que sur le Monte-Carlo 2015, l'écurie Citroën obtient la quatrième place grâce à Mads Ostberg et la neuvième avec Kris Meeke. Les améliorations de la DS3 WRC (moteur plus puissant, aileron arrière modifié) devraient permettre au constructeur français de contester à nouveau la domination de Volkswagen. Enfin du coté de Hyundai, De Neuville (5e) et Sordo (6e) confirment les nouvelles ambitions du constructeur coréen en WRC.