Salon Nautique de Paris - L’occasion de faire le point sur l’assurance bateau

Publié par le 2 décembre 2014

Le salon Nautique de Paris ouvre ses portes à partir du 6 Décembre. L'occasion pour Hyperassur de s'intéresser à une activité de plus en plus prisée par les Français (près de 1 million d'immatriculations au total en 2013). Pour profiter de ce plaisir, seul ou en famille, il est important d'être bien assuré en cas d'imprévu ou d'accident. Laissez-vous guider, on met les voiles. 

Salon Nautique de Paris - L’occasion de faire le point sur l’assurance bateau
Contrairement aux idées reçues, l'assurance bateau est facultative. Toutefois, elle est vivement recommandée et elle sera indispensable pour obtenir une place de stationnement dans un port. Son objectif principal est d'indemniser au mieux l'assuré des pertes et dommages subis par le bateau. 

L'assurance de base à souscrire est la responsabilité civile. Cependant, si vous naviguez en haute mer, cette assurance n'est pas forcément suffisante.
L'assurance « fortune de mer » a pour but de vous couvrir contre tous dommages et toutes pertes subis par le navire durant un naufrage, un échouement.
On souligne que votre bateau et son usage déterminent le type de contrat le plus à même de répondre à vos attentes et vos besoins. Il existe donc plusieurs types de contrats d'assurance selon le type de navigation:

L'assurance bateau moteur est indispensable et utile pour se protéger en cas de dommages corporels ou matériels qui pourraient survenir lors de votre séjour en bateau. De ce fait, il est impératif de souscrire la garantie de base à savoir la responsabilité civile y compris pour votre famille et vos proches. Elle couvrira les dommages causés aux tiers si vous heurtez un autre bateau, un objet flottant ou un nageur ; ou même si vous blessez vos propres passagers lors d'une manœuvre malencontreuse.
Sont concernés dans cette catégorie : bateau de plaisance semi hors-bord, croiseur semi hors-bord, vedette habitable et yacht. Une assurance yacht est plus complète et plus spécialisée car ces plus gros bateaux parcourent de plus grandes distances et sont exposés à des risques particuliers. A noter que le jet-ski (permis obligatoire) fait également partie de cette catégorie.
Pour un bateau hors-bord de 2 ans avec un moteur essence 100 CV, d'une valeur 50 000 euros et naviguant 6 mois par an, il faudra compter environ de 410 € à 700 € pour une assurance.

L'assurance voilier : elle aussi facultative et elle fortement conseillée, elle couvre les dommages causés à un tiers, à savoir : collision avec un autre bateau ; dommages sur les installations portuaires ; collision avec un nageur. Elle prend en compte la navigation à voile sportive et la navigation à voile de plaisance avec tous les types de bateau à voile.
Les tarifs sont variables d'une compagnie à une autre. Ils dépendent également des garanties que vous aurez souscrites, de la taille, de la valeur de votre voilier et de la zone de navigation.
Pour un Voilier de 8 mètres, d'une valeur de 15 000 € et naviguant 6 mois par an, il faudra compter de 210 € à 320 € à an.
L'assurance régate (compétition) : 2 types de régates. Les régates locales et corporatives, et les régates professionnelles. Elles ne font pas l'objet du même type de contrat d'assurance.

L'assurance fluviale : comme l'assurance plaisance, l'assurance fluviale n'est pas obligatoire, toutefois, il est vivement recommandé d'en souscrire une pour couvrir tous les risques et dommages corporels et matériels.

Des règles propres au milieu maritime
La navigation de plaisance est un univers un peu à part, qui a ses habitudes, ses fournisseurs, ses réseaux. Parce que vous n'êtes pas l'abri d'un vol de bateau, d'une catastrophe naturelle, d'une tempête en mer ou d'un accident, il est indispensable de considérer ses besoins.
Pour bien se couvrir contre les dommages éventuels, il est important de connaître la valeur de son bateau. L'intérêt de recourir à un expert maritime permet alors de définir le rapport état/prix du bateau (utile avant l'achat d'un bateau d'occasion par exemple). D'autre part elle permet d'éviter un litige lors d'un sinistre, puisque un bateau expertisé donne lieu à un remboursement sur une valeur agréée (et non sur une valeur à neuf). 

Les tarifs assurance bateau dépendent principalement du bateau (valeur assurée, année, moteur et de sa taille), de la zone de navigation d'utilisation (maritime, côtier, fluvial, Tour du Monde), et du nombre de garanties souscrite. Il est également important de statuer avec votre assureur sur la situation administrative de votre bateau (pavillon français ou européen), son utilisation (privé, compétition, location, charter, usage associatif) ainsi que sa période de navigation (période d'utilisation et période d'hivernage).


Salon Nautique International de Paris, du samedi 6 au dimanche 14 décembre 2014, Paris Porte de Versailles