Assurance santé animaux : faire attention aux franchises

Publié par le 1 juillet 2015

Indispensable pour assurer le meilleur niveau de soins à son chien sou son chat, mais aussi vitale pour le budget du ménage, l'assurance santé pour animaux porte parfaitement bien son nom d'assurance. Car comme tous les contrats d'assurance, elle prévoit des franchises. Explications. 

Assurance santé animaux : faire attention aux franchises

La franchise annuelle n'est pas une sortie d'argent en plus

Avant de prendre peur il convient de dire que les franchises des mutuelles pour animaux ne sont pas les mêmes que celles des assurances auto par exemple. Là il ne s'agit pas de payer une franchise à chaque intervention comme vous pourriez le faire dans le cadre des sinistres auto.

Avec l'assurance santé animale, vous ne devrez une franchise qu'une seule fois par an et elle sera déduite de votre premier remboursement de l'année.

Autrement dit, vous n'avez pas à sortir en plus la somme de votre franchise annuelle. La première fois que vous ferez appel à votre assurance chien ou chat dans l'année, son montant sera directement décompté de votre remboursement.

Si certains contrats ne prévoient pas de franchise annuelle, la moyenne est d'environ 75 € et ne dépasse quasiment jamais 150 €.

Attention, la franchise annuelle ne concerne que les actes qui entrent dans la catégorie soins courants, c'est à dire les soins, opérations, hospitalisation, radios, analyses, médicaments et tous traitements consécutifs à une maladie ou un accident.

Les autres soins, dits de prévention qui sont remboursés sous la forme d'un forfait annuel et non d'un pourcentage (type vaccins, bilan de santé, vermifuge ou encore stérilisation) ne sont de toute façon pas touchés par la franchise annuelle.

Comment souscrire le bon contrat ?

Notre recommandation est d'être très attentif au moment de souscrire votre mutuelle pour animaux. Non seulement il vous faudra estimer le montant de la franchise annuelle et bien comprendre le système de remboursement, notamment la différence entre soins courants et soins de préventions.

Enfin, il sera nécessaire de bien connaître le montant du plafond annuel de remboursement. Il s'agit de la somme au-delà de laquelle votre mutuelle arrêtera de vous rembourser.

Rares sont les propriétaires d'animaux à la dépasser mais il faut la connaître : généralement la limite annuelle de remboursement oscille entre 1000 et 2000 € selon les formules.

Précisons que de nombreuses mutuelles pour chiens et chats mettent à part les actes chirurgicaux, les plus coûteux, et leur appliquent un plafond spécifique. Les sommes sont équivalentes au plafond annuel mais agissent par maladie ou par accident.

Pour en savoir plus sur comment faire appel à une mutuelle pour animaux : voir l'article