Assurance santé chiens et chats : mieux comprendre les contrats (comparatif)

Publié par le 20 octobre 2016

Les Français sont fous de leurs animaux, ils en possèderaient plus de 63 millions ! Ils les aiment tellement qu'ils sont plus de la moitié à préférer leur compagnie plutôt que celle de leur amis (Assuropoil/Opnionway, sept-16). Ils sont surtout de plus en plus nombreux à songer à les protéger avec une assurance santé. Mais au moment de choisir un contrat, difficile de s'y retrouver parmi les spécificités de ce produit assez méconnu. Hyperassur.com dresse pour cela une carte du marché avec un comparatif simple par niveaux de gamme.

Assurance santé chiens et chats : mieux comprendre les contrats (comparatif)

Au moins un tiers des Français a une mauvaise compréhension de son propre contrat santé et notamment de ses remboursements (Ifop-2015). Il peut donc s'avérer difficile de les éveiller à l'assurance santé pour leurs chiens ou chats. C'est ainsi que moins de 10 % des animaux de l'Hexagone profiteraient d'une couverture.

En tant que pionnier de la comparaison d'assurance santé pour les animaux, Hyperassur possède l'expertise nécessaire pour informer les consommateurs sur ce produit et les aider à choisir.

Tableaux comparatifs des assurances santé pour chiens et chats

Hyperassur a confronté les formules des grands acteurs du secteur. L'intention ici n'est ni de mettre en valeur une formule, ni au contraire d'en pointer une du doigt, mais de mettre à plat les offres pour informer les assurés sur la réalité de ce marché.
Parce que tous ont un budget différent et des attentes hétérogènes en matière de protection, nul doute que chacun saura se faire une idée du contrat le mieux adapté à sa situation.









L'analyse de Hyperassur

Le premier enseignement à tirer de ce comparatif est qu'il existe, entre les différents acteurs, une forme d'alignement sur les offres cœur de gamme, à la fois sur le montant des cotisations et les remboursements.
La comparaison reste néanmoins intéressante pour apprécier les plafonds annuels de remboursement, les montants alloués aux soins de prévention, les garanties annexes comme l'assistance ou encore les offres promotionnelles.

Sur ces derniers points,la comparaison se révèle tout aussi intéressante avec les formules d'entrée de gamme et à l'opposé les offres premium. Elle apparaît, et c'est le deuxième enseignement du comparatif, encore plus pertinente sur les prix et la prise en charge des frais vétérinaires car les différences sont encore plus marquées.
Il s'agit ici de faire le bon rapport entre son budget et son besoin en matière de protection.

Les clés pour bien choisir

Comparer les assurances santé pour chiens et chats c'est donc prendre en compte le coût mensuel, mais attention à ne pas regarder que le prix !
Le pourcentage de remboursement sur les frais médicaux est l'autre paramètre majeur. C'est être attentif par ailleurs au montant des forfaits de prévention, au plafond annuel de remboursement, aux éventuelles franchises annuelles et garanties annexes.
Enfin, il est à noter que d'une manière générale la race et l'âge de l'animal ont une influence très faible (quelques euros) sur le montant des cotisations.

Savoir lire un contrat

Une fois devant un contrat d'assurance santé pour chien ou chat, il est possible que tous n'en comprennent pas l'ensemble des termes. Petit lexique de l'assurance santé animale.

Frais médicaux courants : Il s'agit généralement de tous les frais engagés suite à une maladie ou un accident. Cela va de la consultation chez le vétérinaire à la chirurgie, en passant par les examens (radiologie, analyses sanguines…), l'hospitalisation et les médicaments. L'essence même d'une assurance santé pour animaux est de rembourser ces frais, en partie ou en totalité suivant les formules.

Soins de prévention : On désigne par soins de prévention, tous les actes médicaux qui ne sont pas consécutifs à une maladie ou à un accident : détartrage des dents, stérilisation, vaccins, vermifuges… Ces soins, dits aussi « de confort », font l'objet d'un forfait annuel accordé par les assureurs spécialisés. Ce dernier reste la plupart du temps insuffisant pour couvrir l'ensemble des dépenses sur une année.

Plafond annuel de remboursement : Il s'agit de la somme au-delà de laquelle un assuré ne peut plus être remboursé des frais engagés. En moyenne, celle-ci est comprise entre 1000 € et 2000 €.

Franchise annuelle : C'est une somme qui peut être réclamée par l'assureur, en plus des cotisations mensuelles, généralement déduite du premier remboursement de l'année. Plutôt modeste (quelques dizaines d'euros), elle ne figure pas dans tous les contrats.

Exclusions : Comme dans tout contrat d'assurance, il s'agit du sujet le plus sensible. Ici, cela peut concerner l'âge à la souscription - en règle générale il n'est pas possible d'assurer un animal avant ses 2 mois et après ses 7 ans - ou encore des pathologies qui ne sont pas remboursées en raison de leur récurrence chez certaines races (exemple : la dysplasie de la hanche chez le labrador) ou de leur caractère congénital.
Enfin pour éviter d'assurer un chien ou un chat déjà malade, certains contrats peuvent demander un bilan de santé préalable à la souscription et pratiquent un délai de carence de quelques semaines. Autrement dit, tous les frais engagés entre la souscription et la fin du délai de carence ne peuvent faire l'objet d'un remboursement.