Chien âgé et fragile : Puis-je souscrire à une assurance santé pour animaux ?

Publié par le 16 juin 2016 Chien âgé et fragile : Puis-je souscrire à une assurance santé pour animaux ?

Question de Cathy, 38 ans, propriétaire d'un bouledogue, Courbevoie (92)

Bonjour, je possède un bouledogue français qui est âgé, il a 8 ans, et il commence à avoir plein de problèmes de santé. Les multiples visites chez le vétérinaire me coûtent cher et je pense prendre une mutuelle pour lui. Est-ce que c'est avantageux ?

Une assurance santé pour animaux est effectivement un bon moyen de réduire ses frais vétérinaires. Malheureusement elle impose certaines conditions à la souscription :

  • Un âge limite : tous les contrats imposent un âge minimum au moment de la souscription, en principe les animaux de moins de 3 mois doivent patienter pour bénéficier d'une couverture, mais aussi un âge maximum, suivant les contrats l'âge limite à la souscription pour les chiens varie de 5 à 8 ans.
    Dans le cas de Cathy, il se peut que son chien soit trop âgé pour une nouvelle adhésion. Il aurait été souhaitable qu'elle souscrive avant l'âge limite, car une fois couvert l'animal l'est jusqu'à son décès.
  • Un animal en bonne santé : l'immense majorité des assurances santé pour animaux impose un bilan médical à effectuer chez un vétérinaire avant la souscription. L'objectif est bien évidemment d'éviter d'assurer un animal déjà malade.
    De plus, la plupart des contrats présentent un délai de carence, de quelques semaines à quelques mois après la souscription. Pendant cette période, alors que vous payez déjà vos cotisations, certaines pathologies et actes médicaux ne pourront faire l'objet d'une prise en charge. Ils le seront une fois le délai de carence dépassé.
  • Des pathologies exclues suivant les races : même si vous avez souscrit à une assurance santé pour votre chien au bon moment, et même s le délai de carence est dépassé, il est encore possible de se voir refuser une prise en charge.
    En effet, les contrats prévoient généralement dans leurs exclusions des maladies récurrentes chez certaines races, c'est le cas par exemples de la dysplasie de la hanche chez le labrador ou des troubles respiratoires chez le bouledogue français. En fait, les contrats excluent la plupart du temps toutes les anomalies constitutionnelles, malformations, anomalies congénitales ou héréditaires.
    Mieux vaut donc être vigilant sur ces questions avant la souscription pour être certain d'être bien protégé face aux maladies qui pèsent sur votre chien et sur sa race en particulier.