Guide animaux : Quelle place leur donner dans la famille ?

Publié par le 30 avril 2015

Un animal est un être vivant. Pour autant ce n'est pas le centre du monde. Dans une famille en principe, chacun a sa place : les parents, les enfants, les animaux. Dès le départ, mieux vaut que ce soit clair pour tout le monde. Ce qui n'empêche pas de bien s'en occuper et surtout de les assurer. 

Guide animaux : Quelle place leur donner dans la famille ?

En France le nombre d'animaux de compagnie augmente d'années en années. Dans les années 70 il y en avait un peu plus de 10 millions, essentiellement des chiens et des chats. Aujourd'hui aux dernières nouvelles, ils seraient plus de… 60 millions ! De toutes sortes, de toutes tailles, de toutes races.

Quant à leur place dans la famille, elle tend de plus en plus à ressembler à celle donnée aux humains, voire aux enfants. Ils ont leurs plats favoris, leurs jeux, leurs produits de soins, leurs accessoires de beauté, leurs vêtements, leur lit.

Pour eux, le Code civil vient d'être modifié : désormais ce sont des êtres vivants doués de sensibilité. Et désormais on leur propose des lieux de villégiature, des séjours de thalassothérapie ou des restaurants pour fêter leur anniversaire !

NI UN ENFANT, NI UN JOUET
Rappelons que si les animaux peuvent éprouver des sentiments, être heureux, souffrir, rêver, ce ne sont pas des êtres humains. Même si certains animaux disposent de capacités de compréhension, voire d'anticipation époustouflantes, ils ne sont pas capables de « raisonner » au sens philosophique du terme.
Certes ils ont droit au respect de leur intégrité et de leur bien être au quotidien. Mais sans excès.
Lorsqu'ils arrivent dans la famille, il faut donc leur attribuer une place bien à eux, qui n'empiète sur celle d'aucun autre membre de la famille et qui corresponde à leur nature.

Exemple : un chien a besoin d'un environnement stable et de repères. Il faut prendre en compte sa nature : dominant ou dominé. Il faut s'occuper de lui, le soigner, le nourrir mais ce n'est pas un jouet !
Tout cela compte dans son comportement. Il faut donc que chacun apprenne à le connaître pour le comprendre et se faire comprendre de lui.

UN ÊTRE VIVANT À SOIGNER ET À ASSURER
Comme tout nouveau membre de la famille, il faut aussi réfléchir à son assurance. En effet il peut être victime d'un accident ou d'une agression. Il peut aussi causer lui-même des dommages ou agresser quelqu'un. Et il peut tomber malade. Mieux vaut anticiper ces questions dès son arrivée, pour avoir des recours à la fois juridiques et financiers le moment venu.

Là encore, tout dépend de la nature de votre animal, de son comportement et de son état de santé. Comme pour sa nourriture, il faut faire du sur-mesure. Heureusement aujourd'hui, les propositions d'assurance sont assez variées pour s'adapter à tous les types de besoins et tous les niveaux de revenus.

Le conseil d'HyperAssur
Voici les pistes à creuser en fonction de votre animal :
- La garantie responsabilité civile familiale de votre contrat d'assurance mulltirisques habitation couvre-t-elle tous les risques de dommages qu'il pourrait commettre ?
- L'une des exclusions de votre contrat concerne-t-elle votre animal ?
- Les soins de santé risquent-il d'être récurrents et onéreux ?